Plan analytique - l'albatros de baudelaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lecture Analytique - L'albatros de Baudelaire

I.De l'anecdote à l'allégorie
1.Récit d'une scène de la vie en mer
Le poème raconte comment, pour rompre l'ennui, les marins capturent des albatroset s'amusent avec. Il semble qu'il s'agisse d'une action récurrente : «souvent» v.1
2.De l'anecdote au symbole
- Le vers 13 donne le sens allégorique au poème.
- Réseau de personnifications :l'albatros est doté d'attitudes physiques («maladroit» v.6 ; «laid» v.10 ; «indolents» v.3) et de traits moraux («honteux» v.6)
3.Réseau de symboles
- l'albatros = le poète
- les hommes d'équipages =la société (pluriel : généralisation)
- le navire = le monde, la terre
- les gouffres amers = la mort (ce qui menace le navire)

Pourquoi Baudelaire a-t-il choisi l'albatros pour représenter lepoète et son rapport au monde ?

II.La poésie : un idéal
1.Un idéal de liberté
- périphrases : «vastes oiseaux des mers» v.2 (=hypallage : vastes désigne la grandeur des mers, ici il caractérise lesoiseaux) connotation d'ampleur qui s'attache à l'oiseau, capacité à se déplacer sans limites + démesure (confirmée v.16 : hyperbole «ses ailes de géant») + pluriel : «oiseaux des mers». «Rois del'azur» v.6 + «prince de nuées» v.13 confèrent une image de majesté, de noblesse de la poésie + espace aérien = espace de l'élévation poétique (esprit, imagination)
- expression de la liberté de Baudelaire: il se libère d'une règle syntaxique : anacoluthe (rupture syntaxique de la phrase) «exilé» (sous-entendu le poète) réfère à «ailes de géant»

L'albatros a été choisi puisqu'il exprimemétaphoriquement la liberté sans borne dont jouit le poète quand il est dans son monde.

2.La supériorité, la distance du poète au monde
- majuscule au mot «Poète» = noblesse, supériorité
- «qui hante latempête et se rit de l'archer» v.14
- indifférent à la tempête
- l'archer de l'atteint même pas
- le poète a le pouvoir de se moquer de qui l'attaque, il a le droit de se moquer, de dénoncer, de...
tracking img