Plan de commentaire les comices agricole

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (831 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
*
Madame Bovary, Deuxième Partie, chapitre VIII, de « ...Et c’est là ce que vous avez compris... » à « ...plus particulièrement votre attention. »

Éléments de situation

*
EnNormandie, sous la Restauration, règne de Louis-Philippe – Flaubert indique « jusqu’en 1835 » en début de Deuxième partie (II, 1), pour relater l’histoire de la localité.
*Yonville-L’Abbaye, « bourg à huit lieues de Rouen, sur les confins de la Normandie, de la Picardie et de l’Ile de France » (II, 1, est-ce à dire « nulle part » ?)
*
Le conseiller M. Lieuvain (est-ce à dire: « Lieu commun » ?) prononce un discours aux comices agricoles de Yonville, au nom du Préfet, devant la population de la région.
*
Emma Bovary et Rodolphe Boulanger se sont cachés dans la« salle des délibérations », au premier étage de la Mairie.

Structure du passage

*
Deux scènes parallèles : le discours du conseiller, et une conversation à propos du « bonheur »entre Emma et Rodolphe ; scènes parallèles traitées en alternance :

*
apologie des populations rurales
*
premier propos sur le bonheur de Rodolphe, sa tentative de séduction*
patriotisme et dévouement des populations agricoles
*
éloge des passions, faible protestation d’Emma
*
utilité de l’agriculture.

Le discours du conseiller* La dérision du narrateur s’exerce surtout sur une apologie du travail agraire.
* Des périphrases très emphatiques : « pionniers pacifiques d'une oeuvre toute de civilisation ! » ; « les sillonsféconds des campagnes »
* Des appel à l’auditeur fréquents : « vous avez compris » - anaphores de « vous » en reprises ternaires suivies de périphrases élogieuses, puis reprise de « vous avezcompris »
* L’apostrophe « messieurs » qui nous rappelle que seules les femmes ont droit de vote...

Un éloge du peuple paysan

* Peuple paysan présenté comme un garant de l’ordre et de...
tracking img