Plan et intro du lac de lamartine (+texte)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (772 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Lac est un des plus célèbres poèmes de Lamartine, dixième poème des Méditations poétiques.
Julie Charles (l'épouse du célèbre physicien Jacques Charles) est la personne représentée sous leprénom d'Elvire dans le poème. Ils s'étaient rencontrés au bord du Lac du Bourget où Lamartine avait sauvé Elvire d'une noyade. Ils passèrent du temps ensemble, devinrent amant. Mais elle ne pu rejoindreLamartine l'année suivante, malade. Phtisique, elle mourut en effet peu après. Lamartine revient seul revoir les lieux qu'il a visités autrefois avec elle. Surpris de trouver la nature toujourssemblable à elle-même et indifférente, il souhaite qu'elle garde au moins le souvenir de leur bonheur passé. La douceur mélodieuse des vers exprime heureusement le calme voluptueux d'une nuit d'été, et lafuite rapide des heures. L'œuvre, composée de seize quatrains, rencontre un grand succès et propulse son auteur au premier rang de la poésie romantique et du lyrisme.
Cette composition est souventcomparée à la Tristesse d'Olympio, de Victor Hugo et au Souvenir d'Alfred de Musset.

Plan du commentaire composé :

INTRO
Présentation de l'auteur, situation décrite dans le poème, évocation desthèmes, annonce du plan

I. La nature ; le lac
a) Rousseau (paysage romantique)
b) Trace de l'absence (lieu identique, sans la femme aimée)
c) Lieux musical et harmonieux

II. Le tempsa) Métaphores de l'eau/voyage
b) Prosopopée d'Elvire (hédonisme)
c) Lyrisme (v. 37 à 48)

III. Le souvenir
a) Le lac interlocuteur (tu) / évocation poètique
b) Commentaire du derniervers
c) Puissance de la poésie.

CONCLUSION
Résumé rapide des trois parties, prospérité de Lamartine, Inadaptation de l'homme au monde.

Poème intégral

Ainsi, toujours poussés vers denouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?
Ô lac ! l’année à peine a fini sa carrière,
Et près des...
tracking img