Plan marketing

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Apparut à l'antiquité, le yaourt commence à être distribué en France, en crémerie, puis en épicerie, dans les années 50. Dans les petites villes et à la campagne, on fait son yaourt soimême avec des ferments vendus en pharmacie. Cette habitude s'éteint au milieu des années 60 avec le développement de la grande distribution. Ainsi, pendant des années, le marché des yaourts a progressé, gagnantchaque année de nouveaux consommateurs. Mais l'année 2005 a été une année noire pour l'_ultra_-_frais_. De mémoire de distributeurs et d'industriels, le secteur n'avait jamais connu une telle traversée du dessert. Le rayon a en effet perdu 12 000 tonnes (-0,8%) et 150 millions d'euros (-3,7%) dans la bataille qu'ont livré les distributeurs. Cette diminution a été provoqué par différents facteurs :l'essor du hard discount, l'apparition des marques de distributeurs (MDD), la lassitude des consommateurs face à une offre peu innovante... Il est donc aujourd'hui nécessaire, pour fournisseurs et distributeurs, de relancer le secteur des ultra frais, mais comment ? Comment différencier l'offre pour trouver de nouveaux consommateurs et gagner des parts de marché ? Comment dynamiser les linéairesd'_ultra_ frais pour attirer les consommateurs ? Tout d'abord, nous étudierons l'environnement international actuel, puis le marché de l'_ultra_ frais, et enfin les perspectives de développement possibles pour les industriels du secteur.
Sur un marché du yaourt dominé par les produits à base de lait en poudre, Danone Algérie mise sur le lait frais collecté sur place. Une initiative qui a nécessitéla création d’une filière de production et de distribution.
Un yaourt à base de lait frais made in Algérie. Le lancement, le 26 octobre, d’un nouveau produit par la filiale du groupe agroalimentaire français peut paraître anodin et bien banal. Mais dans un pays qui détient le titre de deuxième importateur mondial de poudre de lait, l’événement prend toute sa saveur.
Danone Algérie compteainsi se soustraire à la versatilité du prix de la poudre de lait importée et espère aussi, grâce à un produit aux meilleures qualités nutritionnelles, marquer des points avec son innovation face à ses concurrents nationaux, les trois marques aux mains de groupes familiaux : Soummam (50 % du marché) et les outsiders Trefle et Hodna. La consommation des produits laitiers en Algérie (yaourts,desserts, yaourts à boire…) est évaluée à 300 000 tonnes par an. La production de Danone, qui s’élève à 100 000 tonnes aujourd’hui, progresse de 5 % à 10 % par an.
« Le marché Algérien est très dynamique, mais comme il est fortement dépendant de la poudre de lait, il est très sensible à l’environnement international », souligne Paolo Maria Tafuri, le directeur général de Danone Djurdjura Algérie. Trèsvolatils, les cours fragilisent la filière. Soumis à des mouvements de yoyo, le prix de la poudre de lait a grimpé jusqu’à 5 000 dollars la tonne en 2008 avant de retomber à 2 200 dollars au début de l’année. Depuis septembre, la relance de la demande mondiale et une offre qui peine à suivre ont fait rebondir de façon spectaculaire le prix jusqu’à 3 300 dollars la tonne à la fin novembre.Aujourd’hui, les 900 000 vaches laitières algériennes ne suivent pas. Elles produisent 2,2 milliards de litres du breuvage blanc par an pour des besoins estimés à plus de 3 milliards de litres. La différence est importée en poudre de lait pour une facture record en 2008 de 750 millions de dollars.
Décidé à réduire la dépendance du pays, le gouvernement algérien, soutenu par la baisse des prix dudébut de l’année, a promis de réduire ses importations de moitié cette année, à 350 millions de dollars. Un objectif qui s’accompagne d’un plan de soutien à la filière (subventions…) pour relancer la collecte dans le pays.
Un yaourt au lait 100 % local
Le nouveau yaourt de Danone tombe à pic. « C’est le premier produit qui peut revendiquer d’être fabriqué à 100 % avec du lait frais algérien...
tracking img