Plan d'étude arrias les caractères la bruyère

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (827 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 octobre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
OE - Argumenter : convaincre, persuader, délibérer
- Un mouvement littéraire et culturel : le classicisme
La Bruyère, les Caractères. Etude d’extraits
Problématique : Les Caractères,l’expression d’un idéal classique ?

Chapitre V, De la société et de la conversation, remarque 9 (ajout de la 8ème édition)

Intro : A propos de la question du « portrait », éléments de réflexion surla question du « genre » des « Caractères » à partir d’éléments de définition. Le caractère est un genre spécifique, au-delà du portrait b) Le mot « caractère » : * étymologie = signe gravé,empreinte, et de là type, voire marque en creux d’une médaille) * mœurs (d’une personne ou d’un groupe) ; leur description (dans une oeuvre littéraire). On peut transposer effectivement dans le domainelittéraire le sens étymologique (une simplification du trait, une stylisation, individualité susceptible de reproduction etc.) cf Comédie de caractères. Petit Robert // « Ethopée » : (de «éthos » mœurs,caractères) : terme de littérature. Figure de pensée qui a pour objet la peinture des mœurs et du caractère d’un personnage. Littré. « Arrias » est un « portrait », type de discours souvent choisi par LBpour mener à bien son projet. Le portrait en mouvement, comme c’est le cas ici, est un « caractère » (au sens de LB), ou une éthopée, dans la mesure où se trouve dépassée la simple description pourn’être retenu que le trait marquant représentatif d’un type de personnage.. Le « portrait », genre pictural, activité littéraire à la mode dans les salons. Le succès des C. est, en grande partie, lié auxportraits dont les lecteurs cherchaient les «originaux » dans la société. Dans les enrichissements postérieurs à la 1ère édition, c’est le type de discours le plus représenté. c)Un nom grec.CONNOTATIONS. L’idée d’un « type » humain (même si la dimension contemporaine existe aussi) s’impose à travers ce nom sans référent reconnaissable. Il constitue ainsi aussi une sorte de « paravent »....