Plan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (293 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRO :Autant de romans, autant de héros différents. Mais la tradition romanesque fait du héros le moteur de l’action, c’est lui qui dynamise le récit à travers sesaventures : il multiplie les rencontres,
il incarne des valeurs, il représente l’écrivain lui-même, il prend l’apparence d’un homme exceptionnel, doté de qualités idéales, ilévolue, il se transforme, il vit et meurt sous les yeux du lecteur ravi, étonné. Des romans de chevalerie au Hussard sur le toit de Giono, il semble en effet que le héros deroman est un être hors du commun qui accomplit un destin singulier. Mais nombreuses sont les oeuvres romanesques qui représentent des personnages plus proches du quotidien, plusfamiliers du lecteur. Crise de l’héroïsme : Zola écrit que « le premier homme qui passe est un héros suffisant ». On verra ainsi que la notion de héros évolue à traversl’histoire du roman, qu’aux héros magnifiques ont très vite répondu des héros ordinaires, avant que le roman ne cherche des voies nouvelles dans la remise en cause de la notionde personnage.

CONCLU :Si pour Zola, « le premier homme qui passe est un héros suffisant », nombreux sont les écrivains conduits par la remise en cause des formesclassiques du roman qui se sont demandé si
un héros était bien « nécessaire »… Histoire du héros de roman faite elle-même de nombreux rebondissements… Ruptures… Effacements…Retours… Alternance de désenchantement et de foi dans le héros… « Qu’il est facile de faire des contes », écrit Diderot avec humour… Pas
toujours… Le romancier aujourd’hui estconfronté à cette crise d’identité qui frappe les personnages et, parmi eux, plus que tous, le « héros ». Que sera le héros dans la littérature romanesque du XXIe siècle ?
tracking img