Plancher chauffant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2933 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GENERALITES |
Calculer un plancher chauffant n'est pas si facile, car une multitude de facteurs rentrent en ligne de compte selon différents paramètres de base tels que : la température de départ du fluide chauffant, la chute de température entrée/sortie dans la boucle, le mode de pose du plancher chauffant, le diamètre du tube, etc.
Certains programmes permettent de calculer :
* Les pas depose des tubes chauffants (les écartements entre les tubes des panneaux chauffants)
* Le linéaire de tubes chauffant à installer dans un chauffage par le sol.
* Les émissions thermiques des planchers chauffants en fonction de différents paramètres tels que les températures du fluide chauffant, du diamètre des tubes chauffants et du mode de pose.
* Le contrôle de la température desurface du plancher chauffant.
* Le calcul des pertes de charge des boucles chauffantes avec le contrôle des vitesses de passage.
* Les émissions thermiques en mode rafraîchissement avec contrôle de la température de surface de sol.
Il s'applique sur tous les types de panneaux chauffants et tient compte tout particulièrement des conditions de fonctionnement (Paramétrages réglables), tellesque :
* la température du fluide chauffant (départ et retour)
* le mode de pose de chaque panneau chauffant
* la température du fluide de départ en mode rafraîchissant.
* la conductivité du béton d'enrobage  (W/ m.K)
* du diamètre et du type de tube chauffant (PER, cuivre, acier, etc.)
* les températures ambiantes des locaux attenants à la dalle chauffante
* la limite detempérature superficielle surface de sol.
* la limitation du pas (Distance maximale entre 2 tubes)
Des modules de calculs complémentaires sont incorporés au programme, à savoir :
* Une bibliothèque de différents modes pose de planchers chauffants.
* Une liste constituée de 60 canalisations réparties sur 5 catégories de réseaux.
* Une feuille de calcul d'équipements annexes (Vased'expansion, soupape, etc.)
Le programme de calcul est pourvu d'une commande barre personnalisée donnant accès aux différentes procédures, boîtes de calculs et macro-commandes.
Les fichiers de travail sont créés séparément permettant d'alléger le stockage des données.
 
PRESENTATION DU PROGRAMME DE CALCUL |
Définition des différents types de planchers chauffants
La plus grande partie desémissions se font par le sol car la pose d'un isolant sous les tubes est pratiquement systématique.
Répartition de flux de chaleur d’un panneau chauffant.

Exemples de mode pose ou types structures de planchers chauffants
Inertie thermique ("temps de réponse thermique", pour plus d'exactitude) relativement plus faible du fait de la faible épaisseur (de 6 à 8 cm en règle générale) de la dallechauffante (chape) bien isolée en sous face.
| |
        Pose sur terre plein | Pose sur dalle intermédiaire |
Le coefficient d’échange de chaleur au travers d’un plancher chauffant basse température ne dépasse pas généralement 11 W/m²·K (Tout dépend du mode de pose), ce qui signifie que les puissances émises avec une température superficielle du sol limité à 28°C seront tout au plus :
*Température ambiante de 18°C (Delta T 10°C) = 110 W / m2
* Température ambiante de 20°C (Delta T 8°C) = 88 W / m2
Résistances thermiques & revêtements de sol

Nota : Parquets bois sur un plancher chauffant, les précautions à prendre
Parquets collés
On devra s'assurer au préalable à la pose que la résistance thermique du revêtement prévu n'excède pas 0,15 m² K/W.
La température desurface du parquet doit être inférieure à 28 °C.
La pose de parquets en bois de bout n'est pas admise sur sol chauffant.
Ces dispositions sont prévues en vue de stabiliser le support à la teneur en eau correspondant à ses conditions ultérieures de service voisines de 2 % et d'éviter une migration ascendante d'humidité.
Parquets flottants
Se référer à la norme NF P 63-204 (Référence DTU 51.11)....