Platon, les mythes et la tragédie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1670 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Platon et les mythes, Platon et la tragédie

On attribue à Platon la paternité du discours philosophique (élève de Socrate)
Premier philosophe qui va produire un discours dans des formes qui vont se perpétuer jusqu'à aujourd'hui.
Il n'empêche que Bertrand Rusell (philosophe anglais) dit "l'Histoire de la philosophie n'est qu'un commentaire de Platon". Platon et le caractère matriciel deson œuvre.
Dans chacune de ses œuvres, des mythes. Le mythe de Prométhée dans le Protagoras. Le mythe d'Er dans le dialogue de Phèdre. "Savoir c'est se ressouvenir" théorie de la réminiscence, théorie de la transmigration des âmes.
L'allégorie de la caverne: apprendre aux hommes la philo

Usage platonicien des mythes: assez différent de l'usage traditionnel des mythes. Période charnièredu passage de pensée mythique à pensée rationnelle. Chez Platon, les mythes sont au service de l'argumentation rationnelle, ils viennent donner un contenu rhétorique en vie de persuader, quelque fois pédagogique (discours imagé), ou encore pour illustrer une difficulté sur laqua le discours rationnel vient à buter.
(Ex: que signifie le cri d'Archimède "eurêka" soit il savait ce qu'il cherchaitalors c'eût été inutile de la chercher ou bien qu'il était ignorant et dans ce cas ce qu'il trouvait qu'est ce qui lui garanti: la paradoxe de la découverte.
Comment Socrate s'en sort-il de ce paradoxe dans le Menon? Il y a donc un savoir qui est inhérent dans l'âme que l'on a acquis au temps des dieux et le savoir dans cette vie. Ce qui garantit ce que j'ai découvert c'est quand ce savoir merient en mémoire: d'où "savoir c'est se ressouvenir".

Platon utilise le mythe:
Une âme dans une plaine, séjournait auprès des dieux, avait accès à toutes les vérités qu'elle enfouit en se plongeant dans le corps.
Il y a donc un usage philosophique des mythes.

La tragédie (Cf. L'origine de la tragédie de Nietzsche):
On doit à Nietzsche une anecdote (presque parabole). On dit quePlaton jeune homme extrêmement brillant appelé à un avenir sur lequel tous s'accordent, s'adonne à la tragédie. Connu pour ses talents de poètes et sa capacité à émouvoir. Il eu été dans la continuité de Sophocle, Eschyle et Euripide. On raconte que sortant de chez lui avec sa dernière tragédie en l'honneur de Dionysos: les dionysies. Il rencontra Socrate et leur conversation s'engage, dure uncertain temps et au terme de cette rencontre, Platon rentre chez lui et jette son manuscrit au feu.
Que signifie cette anecdote pour Nietzsche?
C'est le moment où l'on va abandonner le tragique pour la dialectique: dialégein (donc la nécessité de convaincre). Là où avec la tragédie s'expose les sentiments les plus fort à éprouver, la philosophie jette son filet et rappelle les lois et exigencesde la rationalité. Cet acte signifie le renoncement à susciter l'étonnement, à toucher la sensibilité, ébranler l'imagination et l'engagement à orienter la pensée vers ver but le plus noble qui soit à savoir "la preuve et donc la vérité".
Le geste de Platon est une conversion (sens étymologique: tourner son regard vers une autre direction). Platon raconte la souffrance à tourner la tête quandelle n'a été que dans une direction.
Platon est le premier "utopique" (de façon anachronique) car il pensait que. Sa cité idéale est le résultat d'une pensée rationnelle "que quiconque résonne veut cette cité idéale". L'utopie n'a pas vocation de se réaliser mais la cité de Platon si (une différence avec l'utopie).
Mais comment concilier le philosophe et le pouvoir? Selon lui, il faudraitremplacer la politique par la philosophie.

Tragédie moderne (avec les classiques) C'est l'appropriation chrétienne des tragédies antiques.
Anachronisme: voir le passé avec un point de vue du présent
Euripide écrit Médée: où Jason et les Argonautes souhaitent à s'emparer de la toison d'or. Médée est une créature stupéfiante: mi déesse, magicienne, avec son amant elle tue son frère et...