Platon

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1927 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA MODIALISATION :

« Ce n'est pas la conscience des hommes qui détermine leur être ; c'est inversement leur être social qui détermine leur conscience. » Karl marx
Introduction :

1) Qu’est ce que la mondialisation :

Définition ;
C’est un processusdominant, il est réellement apparu au début des années 80 autour duquel s’ordonne la plupart des transformations du monde contemporain, d’un bout à l’autre de la planète et dans toutes les sphères d’activités, des plus matérielles aux plus culturelles. C’est un concept qui vise à faciliter les échanges qui se soit au niveau culturel ou économique.
Qu’en est-il réellement ?
Ce processus à malgré lebut de ma démarche des points relativement positifs ; Il implique notamment la réduction des couts de communication et de transports, ainsi que la suppression des barrières artificielles aux échanges. Ce qui permet l’extension planétaire de l’économie ainsi que des échanges de biens et services, la mobilité de la production et une grande liberté de circulation des capitaux financiers. Il estincontestable qu’elle à apporté une contribution importante à la croissance, en 40 ans les richesses produites quotidiennement ont été multipliées par 7.
Mais venons en au fait cette libéralisation économique telle que l’on la nomme n’a pas réellement profité à tout le monde car près de la moitié de la population mondiale manque de ressources pour vivre dignement et pour faire valoir ses droits à unniveau de vie décent. Plus de 8000.000 de personnes souffrent de la faim. Il arrive que certaines multinationales produisent plus de nuisances que de promesses de progrès : en exemple ;trop de pollution qui empoissonne la planète ; les ressources consacrées à la recherche sont insuffisantes, alors que les avancées technologiques qu’elle permet sont génératrices de progrès considérables.

Uneautre conséquence de la mondialisation est la pression migratoire : il existe quelque 150 millions de migrants et de personnes déplacées de par le monde, soit 2,8 % de la population mondiale, et 15 millions d'entre eux sont en situation irrégulière. Les principales raisons de ces déplacements sont diverses : inégalités dans la répartition des bénéfices de la croissance, situation économique ousociale pénible, contexte politique instable, sentiment d'insécurité. Les migrants sont à la recherche d'une vie meilleure : elle est rarement au niveau de leurs attentes.
Exemples concrets :
a) L’asie :
* La Chine : Nous en sommes tous conscients, Ce pays fait partie des plus grands exportateurs mondiaux en matière de technologies mais cela a été au prix d’un effort dément de lapopulation. la Chine en peu de temps, en gros depuis les réformes de 1978, est passé du plein emploi à la possibilité de chômage, des entreprises garantissant sécurité et protection sociale au marché privé du travail, elle a connu une mobilité énorme, en particulier un exode rural, tempéré par des mesures discriminatoires à l’égard des migrants. C’est assez dire que chaque avancée a été payée de son prixde sueur et de souffrances. Mais surtout cette brève analyse nous confronte à l’énorme hypocrisie occidentale qui ne cesse de dénoncer les conditions de travail en Chine et refuse de voir qui en porte la responsabilité réelle.
- Le Laos, :
b) L’Afrique :
- c’est le continent le plus touché par la problématique du travail des enfants, avec 41 % d'enfants de 5 à 14 ans au travail, soit 80millions. C'est le pourcentage le plus élevé au monde. L'Afrique accumule un retard énorme au niveau de son développement. Si rien n'est fait ce chiffre devrait atteindre les 100 millions en 2015 !

c) L’Amérique du sud :

L’art et la mondialisation :
Depuis près d’une vingtaine d’années, les changements opérés principalement dans les développement de l’art dit contemporain relève...
tracking img