Plaut

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 86 (21293 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
MENAECHMI
ou les Ménechmes
de Plaute
Traduction de Alfred Ernout, membre de l'Institut, professeur à la Faculté des Lettres de Paris, 1936.
Société d'édition "LES BELLES LETTRES".
| | http://www.roma-quadrata.com/IMAGES/theatre014.gif | http://www.roma-quadrata.com/IMAGES/theatre014.gif | http://www.roma-quadrata.com/IMAGES/theatre014.gif |http://www.roma-quadrata.com/IMAGES/theatre014.gif |
NOTICENous ne connaissons pas l'original grec dont s'est inspiré Plaute pour écrire les Ménechmes (1) mais à en juger par le nombre de pièces qui portent pour titre " les Jumeaux" (2), ou " les Semblables" (3), il n'a pas dû être embarrassé pour trouver un modèle et peut-être même a-t-il emprunté à l'un et à l'autre des traits ëpars qu'il a fondus dans l'unité deson intrigue (4).
1. On a voulu tirer des vers 11 et 12 du PrologueAtque adeo hoc argumentum graecissat : tamen Non atticissat, uerum sicilicissitat la preuve que Plaute aurait suivi un modèle sicilien, de là, à penser à Epicharme, il n'y a qu'un pas, on l'a fait (cl. Ladewig, Ueber den Kanon des Volcacius Sedigitus, p. 19-26, et Philologus I, 1846, p. 276 et s). Mais il suffit de lire lecontexte pour voir que les vers du prologue font allusion non pas à l'auteur de la comédie, mais au lieu de naissance des deux Jumeaux, Syracuse.2. On en cite d'Antiphane, Anaxandride, Aristophon, Xénarque, Alexis, Euphron, sans compter Ménandre, et Antiphane.3. C'est le titre d'une comédie de Posidippe, dans laquelle on a voulu voir le modèle suivi par Plaute, en se fondant du reste sur un argument desplus faibles, tiré d'Athénée, XIV, 658. Celui-ci nous apprend qu'on ne pourrait trouver d'esclave cuisinier dans aucune comédie en dehors de chez Posidippe. Les cuisinièrs sont des artisans libres, qu'on engage moyennant salaire, et qu'on loue sur le marché. Plaute se conforme d'ordinaire à cette tradition, sauf dans les Ménechmes où le cuisinier Cylindrus semble bien appartenir à Erotie, etfaire partie de sa maison.4. Il serait toutefois vain de s'appuyer sur une hypothèse de ce genre pour essayer de trouver et pour expliquer ensuite des traces de contamination, des incohérences, des additions injustifiées, etc. Comme il arrive le plus souvent, !es critiques ont porté sur la composition de la pièce les jugements les plus divers: pour Sonnenburg, par exemple, la comédie a subi toutesorte de remaniements "misere ab retractatoribus turbatam et laceratam nos habere fabulam", tandis que pour J. Vahlen et O. Eibbeok, elle nous est parvenue sous sa forme authentique.
On comprend d'ailleurs que la ressemblance exacte jusqu'à s'y méprendre de deux personnages ait fourni aux auteurs comiques une mine de situations aussi riche que facile à exploiter. Le thème se retrouve dansl'Amphitryon, où l'identité de Jupiter-Amphitryon et de Sosie-Mercure est le ressort qui détermine la marche de l'action. Et il ne manque pas de pièces où la méprise produite par la similitude vraie ou supposée de deux personnages intervient à titre épisodique dans le développement de l'intrigue.La fable d'Amphitryon appartient au domaine du merveilleux; celle des Ménechmes n'a rien que de naturel. Que deuxjumeaux se ressemblent au point de se confondre, c'est là un fait d'observation courante. Sans doute les gens raisonnables ne manqueront pas d'objecter que, dans l'espèce, les deux Ménechmes, ayant vécu loin l'un de l'autre pendant de nombreuses années, doivent présenter, au moment où s'ouvre la comédie, des différences notables de mœurs, de costume, de langage, qui rendent la confusion difficile,sinon impossible; que d'autre part, Ménechme-Sosiclès, devant les méprises dont il est l'objet, devrait aussitôt avoir la puce à l'oreille, et se douter que le Ménechme pour qui on le prend sans cesse est précisément le jumeau qu'il cherche. Mais s'il n'y avait que des gens raisonnables, et si la comédie devait uniquement s'inspirer du réel et du vraisemblable, il n'y aurait pas de comédie.Il...
tracking img