Plume

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Plume est un recueil poétique, publié en 1938 par Henri Michaux (bien que la première version ait été écrite en 1930). Il s'agit d'une œuvre originale, composée de treize chapitres se présentant comme des récits très courts (quelques pages au plus), mettant tous en scène le personnage de Plume dans des « aventures » parfois cocasses ou rocambolesques, parfois surréalistes.
Le nom de Plume faitréférence à la légèreté du personnage, un personnage sans épaisseur ni volonté affirmée, qui se laisse la plupart du temps porter par les événements. Plume, un monsieur débonnaire à qui il arrive des aventures rocambolesques. Le nom de Plume fait référence à la légèreté du personnage qui n’a aucune volonté et qui se laisse porter au gré des événements. On retrouve bien sûr l’influence de surréalismemouvement auquel cependant n’a jamais appartenu le poète belge.
Plume était l'œuvre préférée de Michaux lui-même.
Quelques exemples des fantaisies de Plume : alors que sa maison s’envole, sa femme est coupée en morceaux par un train qui passe, il se retrouve inculpé de meurtre. Dans un restaurant, les policiers le poursuivent car il a commandé une côtelette qui n’était pas dans le menu. Envoyage, il se fait virer du train, des monuments, des hôtels. Enfin, il lui arrive de marcher au plafond.
Ce personnage irrésistible apparaît au milieu du recueil dans « Une certaine plume ». Entre ce récit central, apparaissent des poèmes ou des récits d’une dizaine de pages tout aussi fantaisistes qui se nourrissent soit de voyages dans l’espace soit de voyage dans l’imaginaire et le délireintérieur du poète : un malade nous confie ses hallucinations montrant des animaux fantastiques, un animal mystérieux mange les serrures. Dans le genre humour noir, un robinet se transforme en cristaux tranchant les bras…
Beaucoup d’absurde et de fantaisie dans ce recueil mais moins de cruauté et d’invention langagière que dans ailleurs qui garde ma préférence.
Pour moi, Henri Michaux est un des plusgrands écrivains.
Il a un style vraiment personnel, avec des phrases qui prennent soudain un détour inattendu, ou qui s'interrompent brutalement, ou qui continuent alors qu'elles ne devraient pas.
Il a surtout un regard extrêmement personnel. Il voit les choses comme personne ne les voit. Un évènement ou une idée observés, analysés, et décrits par Michaux ne ressembleront à rien de ce que vousauriez pu imaginer.
Son regard est acéré, plonge en profondeur, et trouve des angles d'interprétation insoupçonnés.
Il allie pour moi à la perfection ces facultés d'observation et d'imagination.
Et puis, ah, j'adore son humour, noir, absurde, surréaliste, acide. C'est rare, un grand écrivain qui manie l'humour avec une telle férocité.
S'il manque quelque chose à Michaux, c'est peut-êtrel'émotion. C'est important, me direz-vous. Oui, mais bon, il faut quand-même bien en laisser un peu aux autres, non ? Et puis, il est trop profond, trop acéré, trop clairvoyant, trop ironique ; l'émotion est un peu comme Plume : elle ne parvient pas à se faire une place.
Et encore, entendons-nous : quand je dis "émotion", je fais référence à celle qu'on peut ressentir par empathie pour les personnages d'unroman. Par contre, ce qui se passe dans l'esprit du lecteur, c'est bien une explosion de sentiments les plus divers qui passent par l'amusement, la curiosité, la perplexité, l'inquiétude, voire le dégoût. Plume n'est jamais émouvant, mais c'est un catalyseur d'émotion pour le lecteur.

Plume est un personnage central dans l'oeuvre de Michaux, même s'il n'apparaît que brièvement. C'est en effetun des rares cas où l'auteur cristallise sur un personnage externe, alors que souvent, il est lui-même observateur en plus d'être son propre sujet d'observation ("Lointain intérieur" est un titre révélateur à ce sujet).
Plume est forcément paradoxal : il voyage, il ne fait même que ça, alors que tout dans son caractère timoré le prédispose à une sédentarité tranquille. Il va prendre mille...
tracking img