Pme et financement public dans le contexte de la crise : l’intervention de l’etat principalement au travers d’oseo et du fsi.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 42 (10399 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
PME et financement Public dans le contexte de la crise : l’intervention de l’Etat principalement au travers d’Oseo et du FSI.

Pierre-Julien Dos Santos Coteiro

[pic]

Olivier Bonino

Master Finance - Opérations et gestion bancaires

Résumé

Les mesures mises en place par l’Etat face à la crise auront été diverses. Création du CAP, injection de fonds dans OSEO mais également la miseen place, enfin, d’un fonds souverain Français, le FSI.

Cette étude a pour objet de détailler les différentes aides qui ont été mises en place grâce aux milliards d’euros injectés pour soutenir financièrement les PME, moteur de l’économie Française.

Mots-clés : Financement public, crise PME, OSEO, FSI, CAP.

Plan détaillé :

I. Assurance-crédit des entreprises : les garantiesCAP,CAP+,CAP Export et CAP+ Export

A. Les garanties CAP et CAP+

1) Fonctionnement de l’assurance-crédit

2) Le principe du Complément d’Assurance-crédit Public ( CAP)

3) Fonctionnement du CAP

4) Le dispositif CAP+

5) La dynamique des dispositifs CAP et CAP+

B. Les garanties CAP Export et CAP+ Export1) Principe du Complément d’Assurance-crédit Public à l’Export

2) Fonctionnement de CAP Export et CAP+ Export

3) Tarification de ces dispositifs

II. Moyens apportés par Oseo

A. 10 milliards d’euros de capacité d’intervention supplémentaire

1) 6 milliards pour la trésorerie

2) 4 milliards pour lesinvestissements

B. 1 milliard d’euros sous la forme de prêts participatifs

III. Création du Fonds stratégique d’investissement
A. Les orientations stratégiques du FSI
1) Un objectif d’accompagnement
2) Les principes d’intervention
B. Les instruments disponibles pour les PME
1) FSI France Investissement : partenariatspublics/privés
• Partenariat FSI-France Investissement
2) FSI PME, investissements directs du FSI
• L’obligation convertible « OC+ »
• Le fonds de consolidation et de dévellopement des entreprises (FCDE)

IV. Etude de cas particulier : analyse d’un investissement réalisé par le FSI
A. Techniqued’investissement
B. Analyse de l’investissement du FSI dans Valeo

Introduction :

Si l’on retient la définition traditionnelle de la PME (une entreprise de moins de 500 salariés), on se rend compte que les petites et moyennes entreprises représentent 99,9% de l’ensemble des entreprises françaises (soit environ 2,3 millions d’entreprises), celles employant moins de 10 salariés (environ 2,1 millions)constituant à elles seules 93% du total. Cette importance en nombre est confirmée par leur poids dans l’économie. Les entreprises de moins de 500 salariés emploient actuellement plus de 60% des effectifs du secteur productif, soit environ 8 millions de personnes sur un total de 13 millions. Elles assurent à elles seules un peu plus de la moitié de la production totale française et réalisentenviron 45% des investissements du secteur productif : 40% environ dans l’industrie et le BTP, où les grandes entreprises prédominent, mais 65% dans le commerce et les services. Le rapprochement de ces chiffres montre bien l’impact des PME sur le dynamisme de notre tissu économique et social et leur rôle dans la création d’emplois. De plus, même si la tendance actuelle n’est pas en faveur de l’emploi,il est d’autant plus important d’accompagner les PME pour relancer l’activité et retrouver une situation saine. Quelle que soit la phase de son développement, de sa création à sa transmission, la PME est par nature confrontée à des situations toujours délicates, et présente de ce fait une fragilité importante, qui se traduit par un taux de défaillance en moyenne presque trois fois plus...
tracking img