Poeme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (553 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LE CHEVALCheval des champsCheval des plainesTa crinière au ventGalope sous les frênes.Tu files comme le ventTu cours dans les prés.Tu aimes les enfants.Et l'avoine d'été.Cheval noisetteNoir ou grisfuméOu encore tachetéDes pieds à la tête.

LE PETIT CHEVAL BLANC
PAUL FORTLe petit cheval dans le mauvais tempsQu’il avait donc du courageC’était un petit cheval blancTous derrière, tousderrièreC’était un petit cheval blancTous derrière et lui devant
Il n’y avait jamais de beau tempsDans ce pauvre paysageIl n’y avait jamais de printempsNi derrière, ni derrièreIl n’y avait jamais de printempsNiderrière ni devant
Mais toujours il était contentMenant les gars du villageA travers la pluie noire des champsTous derrière, tous derrière…
Sa voiture allait poursuivantSa belle petite queuesauvageC’est alors qu’il était contentTous derrière, tous derrière…
Mais un jour dans le mauvais temps,Un jour qu’il était si sage,Il est mort dans un éclair blancTous derrière, tous derrière…
Il est mort sansvoir le printempsQu’il avait donc du courageIl est mort sans voir le printempsNi derrière ni devant

STEWBALL Hugues AUFRAY Pierre DELANOE
Il s'appelait Stewball,C'était un cheval blanc.Il étaitmon idole,Et moi j'avais dix ans.
Notre pauvre pèrePour acheter ce pur sang,Avait mis dans l'affaireJusqu'à son dernier franc.
Il avait dans la têteD'en faire un grand championPour liquider nosdettesEt payer la maison.
Il croyait à sa chance,Il engagea StewballPar un beau dimancheAu grand prix de Saint-Paul.
"Je sais, dit mon père,Que Stewball va gagner."Mais après la rivière,Stewball esttombé.
Quand le vétérinaireD'un seul coup l'acheva,J'ai vu pleurer mon pèrePour la première fois.
Il s'appelait Stewball,C'était un cheval blanc.Il était mon idole,Et moi j'avais dix ans

Quelanimal !Il peut être colossal,D'une force phénoménaleEt tirer plus d'un quintal !Il peut être idéalPour aller sans aucun malJusqu'au fin fond du Bengale !Il peut être vraiment royalEt parader au...
tracking img