Poeme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1782 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le vers
Un vers commence par une majuscule, même s'il ne débute pas la phrase. Il a une mesure précise : son nombre de syllabes.
Il s'achève à la fin de la mesure.

Mesure d'un vers

La mesure est, je vous le rappelle, le nombre de syllabes à l'intérieur d'un vers. Il existe des désignations spéciales pour désigner des vers comportant un nombre différent de syllabes :
• Un alexandrinest un vers de douze syllabes ;
• Un décasyllabe est un vers de dix syllabes ;
• Un octosyllabe est un vers de huit syllabes.

Mais comment fait-on pour compter des syllabes ?

Eh bien une syllabe correspond à un son. Par exemple, le mot « photo » contient deux syllabes : « pho » et « to ».
Mais vous devez vous douter qu'il y a aussi des exceptions. [pic]
Voyons-les…

• le « e» muet à la fin d'un mot ne compte pas pour une syllabe si le mot suivant commence par une voyelle.
Exemple : L'aile aérienne.
• le « e » muet à la fin d'un mot compte pour une syllabe si le mot suivant commence par une consonne.
Exemple : L'aile meurtrie.
• le « e » muet à la fin d'un vers ne compte pas pour une syllabe.
Exemple : La beauté de l'île.
Rappel : un «e » est dit muet lorsqu'il est placé devant un mot commençant par une voyelle ou par un « h » muet.

La rime

La rime est la répétition d'un même son à la fin d'un vers. Elle est présente dans la quasi-totalité des poèmes et dans beaucoup de chansons, lyriques ou non, car elle donne une sensation d'harmonie interne au poème.
Il existe différentes dispositions de rimes :

• les rimessuivies ou plates, de la forme AABB (pluie, nuit, roi, loi) ;
• les rimes croisées ou alternées, de la forme ABAB (pluie, roi, nuit, loi) ;
• les rimes embrassées, de la forme ABBA (pluie, roi, loi, nuit) ;
• les rimes intérieures, des rimes situées à l'intérieur du vers (S'éteint la pluie au bout de la nuit).
Dans une rime, le nombre des mots rimant entre eux varie. On parle de laqualité de la rime.
On en distingue trois :

• les rimes pauvres, qui sont des rimes à un seul son commun (pluie, cri) ;
• les rimes suffisantes, qui sont des rimes à deux sont communs (pluie, nuit) ;
• les rimes riches, qui sont des rimes contenant plus de deux sons communs (astre, désastre).

Le rythme d'un vers

Un vers peut avoir différents rythmes, différentes vitesses derécitation :

• le rythme binaire : le vers est coupé en deux morceaux, soit par la ponctuation, soit par une pause de respiration.

Citation : Victor Hugo - Demain dès l'aube
Vois-tu, je sais que tu m'attends.
• le rythme ternaire : le vers est coupé en trois morceaux, toujours par la ponctuation ou par une pause de respiration.

Citation : Alfred De Vigny - Lamort du loup
Nous marchions, sans parler, dans l'humide gazon.
• Le rythme accumulatif : le vers est coupé en quatre morceaux (ou plus), encore une fois par la ponctuation ou par une pause de respiration.

Citation : Jean de la Fontaine - La Laitière et le Pot au lait
Adieu, veau, vache, cochon, couvée !

La musique d'un vers

La "musique" produite par un vers estassurée par des répétitions sonores.

• l'allitération est la répétition d'un même son consonne dans un ou deux vers.

Citation : Racine - Andromaque
Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes ?
• l'assonance est la répétition d'un son voyelle dans un ou deux vers.

Citation : Racine - Phèdre
Tout m'afflige et me nuit et conspire à me nuire.
•l'harmonie imitative est la répétition d'un son qui imite un bruit réel, généralement en rapport avec le vers dans lequel elle se trouve.

Citation : Arthur Rimbaud - Roman
Tout en faisant trotter ses petites bottines.
La répétition du son « t » donne ici l'impression d'entendre trotter les bottines dont il est question. [pic]

La strophe

Une strophe est un ensemble...
tracking img