Point de vue de Michel Foucault (sociologie du sport)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2049 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Analyse de texte: Michel Foucault et la sociologie du sport

Ce texte s’intéresse aux travaux de Michel Foucault et à l’influence qu’il a pu avoir sur la sociologie du sport en France et dans les pays anglo-saxons. Ainsi plutôt que de décrire les auteurs de ce texte, nous allons nous intéresser à la vie de Michel Foucault, le sujet du texte. Michel Foucault est née à Poitiers en 1926 et mort àParis en 1984. C’est un philosophe français agrégé en 1951, il possède aussi un diplôme de psychopathologie. Pour ses premiers travaux, il s’est intéressé aux questions de la maladie mentale, du rêve et de la folie. C’est par l’intermédiaire de ses œuvres « Histoire de la folie » mais surtout « les Mots et les Choses » qu’il acquiert une notoriété internationale. Dans ce dernier, Foucault se donnepour mission d’étudier les sciences humaines et plus particulièrement de comprendre l’émergence du structuralisme en France dans les années 60. Il est alors élu en 1969 au Collège de France grâce à l’appui de l’historien des religions Georges Dumézil. Bouleversé par les évènements de Mai 68, il participe activement à de nombreux mouvements contestataires, comme Jean Paul Sartre, et soutient lesgrévistes, les immigrés et plus particulièrement les prisonniers dont il dénonce les conditions de vie. Son étude sur le monde carcéral aboutira à l’une de ses œuvres majeures « Surveiller et punir ». Il s’intéressera aussi à la sexualité. Dans ce texte, les auteurs mettent en avant le fait que Foucault en mettant le concept de « corps » au cœur du social a été un précurseur dans la sociologie dusport.
Ce texte « Michel Foucault et la sociologie du sport » a pour objectif de démontrer la grande influence de Michel Foucault sur la sociologie du sport dans les pays francophones et anglo-saxons : « étude de l’impact des travaux de Michel Foucault sur la sociologie du sport dans la francophonie mais aussi dans la littérature anglo-saxonne ». Pour cela, les auteurs rappellent, dans un premiertemps, les concepts développés par Foucault soit la « discipline », le « Bio pouvoir », la « Surveillance », le « Panopcisme », et les « technologies du soi et subjectivation ». Ils expliquent ensuite la grande influence de Foucault, à la fois indirecte : « impact important sur les théories sociales contemporaines (…), études culturelles britanniques et les études culturelles féministes » etdirecte : « a permis de mettre le corps au centre des thématiques de la recherche et que les sociologues du sport ont utilisé les concepts de Foucault dans leurs travaux sur le corps sportif ». Pour justifier cette influence, ils utilisent divers exemples issus de différents domaines, et montrent ainsi qu’une idée, qu’un concept tel que l’importance du corps peut être repris et développé dans desdomaines divers et pas seulement dans la sociologie du sport. Cette idée de corps au centre du processus sociologique « concentrer son attention sur ce corps, cet oublié de l’histoire constituant pourtant un lieu important d’inscription du social » et les concepts qui en découlent n’ont pas toujours été approuvés par tous mais ils ont au moins eu le mérite de faire avancer les choses et les idées enétant le cœur et la source des débats. A travers ce texte, les auteurs veulent aussi montrer que des œuvres telles que celle de Michel Foucault ne seront pas comprises de la même façon par les anglais ou par les français, notamment à cause de la langue mais surtout du contexte sociopolitique du pays dans lesquelles elles sont lues. En effet, elles seront toujours comparées à la pensée théoriquedominante du moment qui diffère selon les pays, et seront ainsi perçues différemment.
Concernant l’argumentation, les auteurs ont, dans un premier temps, rappelé les concepts développés par Foucault afin d’expliquer plus précisément la pensée de ce dernier. Ils expliquent alors que Foucault, dans sa manière d’étudier l’histoire des sociétés, se compare à un généalogiste. En effet, il étudie les...
tracking img