Pol4750 - cours no. 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3835 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
POL4750 - Cours no.01

Société rurale et colonisation

Introduction

Le monde municipal d’aujourd’hui est l'héritage d'une société qui est demeurée rurale dans sa composition et son mode de vie pendant plus de deux siècles. S'il existe encore 1000 municipalités locales de 5000 habitants ou moins, dont 600 ont moins de 1000 habitants, c'est le résultat d'un peuplement diffus et d'uneextension de l'écoumène qui reste encore identifié au monde rural du siècle dernier, surtout au territoire conquis par la colonisation et converti à l'agriculture productive. L’occupation du sol fut déterminante et persistante au cours des siècles.
Cet héritage est aussi le produit de l'urbanisation du Québec qui a réussi plus ou moins bien l'intégration des modes de vie et des traditions spécifiques àla culture québécoise. Nous vouons une fascination pour les reconstitutions de la mémoire historique de cette époque, à travers les téléromans et les sagas familiales romancées ( les téléromans, tels Le Belles histoire des pays d’en haut, Les filles de Caleb, Le temps d’une paix ; les films tels que Le survenant, Séraphin, Marguerite volant et Aurore, l’enfant martyre). Cependant, les sociologuesnous disent que nous avons absorbé et bien amalgamé nos valeurs et notre culture paysanne à notre nouvelle urbanité. Gérald Fortin (La fin d’un règne) nous parle de solution de continuité entre la ville et la campagne, sous la forme de ville-région que nous avons concrétisé dans l'institution des MRC, de sorte que le Québec contemporain serait devenu un important réseau intégré de 20 à 30moyennes et grandes villes de densité variable (hiérarchie urbaine) avec chacune leur région propre et couvrant tout le territoire. Ainsi, le processus d'urbanisation aura été un mouvement de régionalisation des noyaux urbains centraux de l’origine et un phénomène de concentration de population autour de ces noyaux. Il s'agit d'un village global, disait le sociologue Marcel Rioux, habité par une grandefamille tricotée serré. Cela nous a peut-être fait perdre de vue toute l'importance de la composante rurale de notre société actuelle (Dumont, Genèse.. chap.2).

1. Évolution du monde rural et territoire aménagé
Le géographe Clermont Dugas s'intéresse aux changements démographiques de la société rurale au Québec. Il nous affirme et le démontre que « le monde rural n'est pas la partie inerte d'unsystème social en évolution », que celui-ci « n'a pas été vidé de ses habitants au bénéfice des villes, mais qu'il a été profondément restructuré au cours des soixante dernières années et qu'il demeure très hétérogène dans son image ». La campagne québécoise a connu une certaine déstructuration suite à l'urbanisation galopante, puis elle s'est recomposée difficilement à l'occasion d'un vastemouvement de péri-urbanisation qui a marqué la consolidation des principaux centres urbains sur le territoire. La population des petites localités rurales a connu une décroissance continue entre 1911 et 1991, passant de 59,2% à 19% où elle s'est à peu près stabilisée à 15%. L'espace rural du territoire québécois occupe autour de 95% de la superficie du Québec, bien que ce soit exagéré de parlerainsi. On devrait plutôt dire que c'est 80% du territoire municipalisé du Québec où habitent 25% de la population dans environ 1000 localités. Ces municipalités sont urbanisées socialement, ayant connu la transition des modes de vie et la culture urbaine dominante qui a transformé en profondeur l'aménagement du territoire et la vie socio-économique. Ces petites villes et villages regroupés formentmaintenant un réseau organisé, grâce aux MRC, couvrant la majeure partie du territoire dit rural du Québec.

Le monde rural ne se définit plus par l'occupation agricole ou forestière comme autrefois, mais davantage par son paysage différent, par son intégration au marché urbain, par la diversité des fonctions et activités qui animent ou non ces milieux de vie, en termes de développement économique...
tracking img