Politique agricole

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (518 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche 5 : Quelle politique agricole demain ?
D’ici la fin de l’année, les Vingt-Sept devront se mettre d’accord pour définir les grandes lignes de la nouvelle politique agricole commune(PAC) qui s’appliquera a partir de 2013. Les états doivent absolument définir de nouvelles orientations avant le commencement des négociations sur le prochain budget de l’union. Les agriculteursrisquent d’en faire les frais tant de nombreux pays souhaitaient la disparition de la PAC ou sa marginalisation. Beaucoup d’Etats membres estiment qu’il y a aujourd’hui d’autres priorités, comme larecherche, l’éducation… La PAC est critiquée sur de nombreux points comme : les scandales alimentaire dus à une logique productiviste, l’atteinte à l’environnement, le cout budgétaire pharaonique.

Créée en1962, la PAC visait à assurer la sécurité alimentaire de l’Europe. Pour inciter les agriculteurs à produire plus, deux mécanismes ont été mis en place : Bruxelles assurait aux producteurs des prixélèves garantissant les investissements réalises et les prix communautaires étant supérieurs aux prix mondiaux, l’UE verse la différence aux agriculteurs ainsi encourages à produire toujours davantage.Les dépenses s’envolant, un premier frein est donné en 1984 avec l’instauration de quotas laitiers. En 1992, un nouveau tournant est impulse avec l’instauration d’un gel obligatoire des terres. Deuxans plus tard les accords de Marrakech obligent les pays membres à ouvrir davantage leurs frontières aux importations et a mettre un terme au soutient a l’exportation qui faussent la libreconcurrence. Les agriculteurs perçoivent ces aides au revenu appelées aides directes, qu’ils produisent ou non. Ces quelque reformes prévoient la mise en place d’une politique en faveur du développement rural,appelée ‘’deuxième pilier’’. Enfin l’UE décide de plafonner les dépenses agricoles jusqu’en 2013.

Même si le caractère redistributif des soutiens ne doit pas être sous estime ces décisions...
tracking img