Politique de change

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 46 (11395 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Statistiques des échanges commerciaux Par devise de facturation

DEPARTEMENT DES STATISTIQUES DES ECHANGES EXTERIEURS

31, Avenue Patrice Lumumba, BP 71 Rabat –Tél. : 05 37 27 74 00 à 06– FAX : 05 37 27 74 30 - www. oc.gov.ma

Septembre 2011

Dans le but d’enrichir le dispositif de diffusion des statistiques des échanges extérieurs et de pouvoir répondre aux besoins d’informations et desuivi de la conjoncture économique, exprimés particulièrement par les Pouvoirs Publics, les Organismes internationaux et les opérateurs économiques, le Département des Statistiques des Echanges Extérieurs a programmé en 2011 une action portant sur l’élaboration, par devise de facturation, des statistiques des échanges commerciaux de marchandises du Maroc avec l’étranger. Cette étude réalisée au vudes données des années 2006 à 2010, a principalement pour objet de renseigner sur l’importance de chaque devise dans le commerce extérieur de marchandises, information nécessaire pour toute étude d’impact des fluctuations des cours de change sur le commerce extérieur. L’étude est structurée en deux volets, importations et exportations, comportant chacun une ventilation des flux par principalesdevises de facturation aussi bien par produit que par pays.

I.

PRECISIONS METHODOLOGIQUES

 Les flux de marchandises Les statistiques du commerce extérieur de biens enregistrent les entrées de marchandises (importations) ou leurs sorties (exportations) du territoire assujetti et des zones franches industrielles y compris les biens s’inscrivant dans le cadre du régime économique del’Admission temporaire pour perfectionnement actif avec et sans paiement. Pour la réalisation de l’étude, seules les opérations donnant lieu à règlement ont été prises en compte. Il s’en suit que les importations incluent : - les importations de marchandises effectuées dans le cadre du régime du droit commun ; - les importations en suite d’admissions temporaires pour perfectionnement actif avec paiement ;Sont donc exclues des importations, les opérations réalisées dans le cadre du régime de l’Admission temporaire pour perfectionnement actif sans paiement. Pour ce qui est des exportations, elles intègrent : - les exportations de marchandises effectuées dans le cadre du régime du droit commun ; - les réexportations en suite d’admissions temporaires pour perfectionnement actif avec paiement ; - lavaleur ajoutée réalisée suite aux admissions temporaires pour perfectionnement actif sans paiement. 2

 Sources de données Les données des échanges extérieurs de biens sont puisées des déclarations douanières "DUM", souscrites par les opérateurs du commerce extérieur à l’occasion de chaque opération d’importation ou d’exportation de marchandises. Ces "DUM" constituent le référentiel de base pourl’établissement des statistiques du commerce extérieur.  Etendue de la couverture des données La présente étude a été réalisée sur la base de l’ensemble des déclarations douanières souscrites par les opérateurs au titre des années 2006 à 2010. L’exploitation de ces déclarations a permis néanmoins de relever l’existence de déclarations dont la case "devise de facturation" n’est pas servie ou encoreque le code devise est erroné. La valeur de ces déclarations ne représente cependant en 2010 que 0,004% du total et le montant correspondant à ces deux cas est pris en compte dans la ligne "Autres devises".
II. PRESENTATION DES RESULTATS

Les transactions sur marchandises réalisées avec le reste du monde ont atteint en 2010, 394.756,5MDH contre 334.437,2MDH en 2009, 433.945,8MDH en 2008,331.556,6MDH en 2007 et 270.689,1MDH en 2006. Elles ont été facturées en 2010 à hauteur de 50% en Dollar US contre 45,2% en 2009 et approximativement pour les mêmes taux entre 2006 et 2008. En revanche, la facturation en Euro a été de 45,5% en 2010 contre 49,1% une année auparavant. Les autres devises ne sont intervenues dans la facturation des échanges commerciaux du Maroc avec l’étranger que pour...
tracking img