Politique de la ville

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 31 (7530 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
|
Depuis près de 30 ans, des dispositifs spécifiques tentent d’apporter des réponses aux maux des quartiers défavorisés des grandes villes françaises. Après la crise des banlieues de 2005, qu’en est-il de la politique de la ville ?
Amorcée en 1977, engagée vraiment dans les années 1980, la politique de la ville ne recouvre pas l'ensemble des politiques urbaines. Elle neconcerne que les quartiers dits « sensibles » des villes françaises, c'est-à-dire ceux dont les habitants accumulent les difficultés sociales : habitat dégradé, chômage, concentration de population d'origine étrangère, échec scolaire, délinquance...
A travers les procédures de développement social des quartiers (DSQ), puis des contrats de ville et des contrats d'agglomération, elle met en œuvre desmoyens financiers et humains pour réduire les difficultés de ces quartiers et les réinscrire dans la ville.
De nombreuses critiques ont été formulées, notamment quant à la complexité des dispositifs d’intervention et de leurs modes de financement. L’efficacité même de la politique de la ville est mise en cause.
C’est dans ce contexte qu’un tournant important est opéré par la loi du 1er août2003 (dite « loi Borloo ») : elle met en place une politique de « rénovation urbaine » fondée sur des opérations massives de démolition et de reconstruction, destinées à « casser les ghettos urbains ».
La crise des banlieues à l’automne 2005, qui suscite de nombreux débats sur la politique de la ville, entraîne notamment un renforcement de l’action contre les discriminations et en faveur de« l’égalité des chances ».

Qu’est-ce que la politique de la ville ?
|
Dans son rapport sur la politique de la ville (2002), la Cour des comptes rappelait ses caractéristiques.
« Depuis une vingtaine d’années, l’Etat a engagé des actions visant à lutter contre la dégradation de quartiers situés en général à la périphérie des grandes villes et contre l’exclusion des populations qui y habitent.Regroupées à l’origine sous le nom « d’actions pour le développement social des quartiers (DSQ) », ces opérations constituent, depuis la fin des années 80, les composantes de la « politique de la ville ». Cette nouvelle dénomination est toutefois équivoque dés lors qu’elle ne s’applique pas à toutes les villes ni à toute la ville et qu’elle vise des actions autant sociales qu’urbanistiques. Aussia-t-elle fait l’objet de nombreuses tentatives de définition dont aucune n’est pleinement satisfaisante. La politique de la ville peut être considérée comme une politique de lutte contre l’exclusion, conduite dans un cadre territorial, en faveur de zones urbaines où la précarité sociale est forte, menée par l’Etat en partenariat contractuel avec les collectivités locales.
L’ambiguïté de l’expression etla difficulté à en proposer une définition simple sont révélatrices de problèmes fondamentaux, concernant le contenu et les objectifs d’une politique, pourtant qualifiée de prioritaire par les gouvernements successifs
Son domaine d’application
Depuis le début des années 80, la politique de la ville a dû faire face à une aggravation de la crise des zones urbaines défavorisées qui n’est paspropre à la France. La politique de la ville s’est dès lors étendue à de nouveaux sites tandis que les difficultés ne cessaient parallèlement de s’accroître dans ceux où elle avait été en premier lieu mise en œuvre. Tout en s’efforçant d’affirmer sa légitimité et de définir son contenu spécifique, les responsables de la politique de la ville ont donc été contraints de l’adapter en permanence à larapide et profonde évolution de son champ d’application.
La dégradation des conditions de vie dans certains quartiers a conduit l’Etat à mener des actions destinées à traiter les effets comme les causes de cette évolution. Aussi la politique de la ville recouvre-t-elle une grande diversité d’interventions relevant à la fois de l’urbanisme et de l’aménagement urbain, de l’action sociale, de...
tracking img