Politique du moyen-orient

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 24 (5760 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Moyen-Orient : Les accords internationaux

Qu’est-ce que le Moyen-Orient ?

Le Moyen-Orient est une expression d'origine anglo-saxonne qui désigne une région comprise entre la rive orientale de la mer Méditerranée et la ligne tracée par la frontière entre l'Iran d'une part, le Pakistan et l'Afghanistan d'autre part.
Cet espace abrite plusieurs groupes culturels et ethniques, incluant laculture perse, turque, arabe, kurde et juive. Les trois principaux groupes linguistiques sont les langues iraniennes, les langues turques et les langues sémitiques (dont l'arabe et l'hébreu).
Les pays composant le Moyen-Orient sont la Turquie, Chypre, Syrie, Liban, Irak, Israël, Jordanie, Irak, Iran, Afghanistan, Pakistan, Koweït, Arabie Saoudite, Qatar, Emirats Arabes Unis, Oman et le Yémen.

Leconseil de coopération du Golfe :
Le Conseil de coopération des États arabes du Golfe ou Conseil de coopération du Golfe (CCG) est une organisation régionale, créée le 25 mai 1981, regroupant six États arabes du golfe Persique : l'Arabie saoudite, Oman, le Koweït, Bahreïn, les Émirats arabes unis et le Qatar.
Le Conseil a pour but d'instaurer dans le Golfe un marché commun. Dès le1er décembre 1981, les pays membres ouvrent leurs frontières économiques aux biens produits dans la région.
Le Conseil a également pour but d'assurer la stabilité économique et politique de la région, et une unification du système économique et financier des États membres.
Créée lors de la guerre Iran-Irak, l'un des buts de cette organisation est de contrer l'expansionnisme iranien et le baathisme irakien.Un accord de sécurité intérieure est signé en 1982 entre les États membres suite à une tentative de putsch à Bahreïn en décembre 1981 et au niveau militaire, les forces armées des pays du Conseil de coopération du Golfe organisent depuis 1983 des manœuvres communes baptisées «  Bouclier de la Péninsule  ».
Aux sommets de Koweït (1984) et de Mascate (1985), il est décidé que les unités participantà ces manœuvres forment une «  force de déploiement conjointe  » dont le quartier général se trouve au nord-est de l’Arabie Saoudite. Son commandant est un général saoudien. Enfin, les ministres de la défense du CCG réactivent le projet de l’Organisation des industries arabes (OIA) dans lequel Égypte était impliquée et construisent plusieurs usines d’armement fabriquant munitions et armeslégères ainsi que des blindés légers sous licence brésilienne.
À la fin de la guerre Iran-Irak, Saddam Hussein crée une organisation concurrente, le Conseil de coopération arabe (en) (CCA) qui regroupe alors la Jordanie, l'Irak, le Yémen du nord et l'Égypte. Le CCA est ouvertement hostile au royaume saoudien. Le 10 août 1990, les États du conseil soutiennent le Koweït suite à l'invasion de l'émirat parl'armée irakienne.
La chute de Saddam Hussein entraine la fin du CCA, et le Yémen est actuellement en cours de négociation pour rejoindre le Conseil de coopération du Golfe dont il devrait devenir membre en 2016.
Le CCG et l’Union européenne :
Le CCG et la Communauté européenne avaient conclu dès 1988 un accord de coopération (entré en vigueur le 1 janvier 1990), le premier du genre entrel’Europe et une organisation arabe régionale. L’Union européenne est liée avec les 6 pays du CCG par des accords non tarifaires.
Il existe une mission permanente du CCG auprès des institutions européennes à Bruxelles depuis juin 1993 et l’Union projette l’ouverture d’une délégation auprès des états du CCG à Ryad, décision qui permettrait une accélération des négociations en cours la zone de libreéchange.
Le pétrole brut représente presque les 2/3 des exportations des pays CCG (12,6 milliards d’euros en 2002). Les pays du CCG détiennent 45% des réserves mondiales de pétrole et fournissent 20 % de la production totale de brut. L’Union européenne est le principal marché d’exportation du CCG.
En 2002, les revenus des exportations UE vers le CCG s’élevaient à 35 milliards d’euros. Les...
tracking img