Politique economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 34 (8395 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
École Polytechnique

POLITIQUE ÉCONOMIQUE

Agnès Bénassy-Quéré, Benoît Cœuré, Jean Pisani-Ferry

Année 2004

Chapitre 1 - Les dimensions de la politique économique

Chapitre 1. Les dimensions de la politique économique 1. Les fonctions de la politique économique
Trois fonctions essentielles : allocation, stabilisation, redistribution On distingue usuellement trois fonctionsessentielles de la politique budgétaire et, plus largement, de la politique économique : • fonctions d’allocation des ressources. Entrent dans cette catégorie les interventions publiques qui visent à affecter la quantité ou la qualité des facteurs de production disponibles dans l’économie ou à modifier leur allocation sectorielle ou régionale et, d’une manière générale, les politiques visant à fournir lesbiens publics : investissement en recherche et développement, éducation, protection de l’environnement, etc.. • fonction de stabilisation macro-économique face à des chocs aléatoires qui éloignent l’économie de l’équilibre. C’est le rôle que les économistes keynésiens attribuent usuellement aux politiques monétaires et budgétaires ; • fonction de redistribution entre agents ou entre régions. C’estnotamment ce que visent les politiques de taxation progressive et les transferts sociaux. Les horizons temporels de ces différents types d’interventions diffèrent. Les politiques de stabilisation visent le plus souvent des objectifs de court ou moyen terme. Les politiques de répartition ont généralement un horizon voisin. En revanche, les politiques d’allocation ont généralement un horizon pluslong. De ce fait, la distinction stabilisation / allocation renvoie assez directement à une représentation de la croissance économique qui distingue une tendance de long terme et des fluctuations de court terme autour de cette tendance. Les politiques de stabilisation visent à minimiser l’écart de la production à son niveau potentiel (l’output gap), les politiques d’allocation à optimiser le niveaude la production potentielle, les politiques de redistribution à changer la répartition de cette production. Les effets secondaires des politiques économiques En réalité, une décision de politique économique a souvent des effets dans deux ou trois de ces domaines. Par exemple, une baisse de l’impôt sur le revenu (IR) a un effet permanent d’allocation (elle accroît l’offre de travail), un effettemporaire de stabilisation, positif ou négatif selon la situation conjoncturelle (elle accroît le revenu des agents privés et donc leur demande de biens, modérant un ralentissement ou aggravant une surchauffe), et un effet durable de redistribution (elle améliore le revenu relatif des agents soumis à l’IR, en pratique des couches les plus aisées). Il arrive souvent, d’ailleurs, qu’une politique soitadoptée en raison de ses effets dans un domaine, mais ait des effets pervers dans un autre : • il est fréquent que les politiques de redistribution introduisent des distorsions indésirables dans l’allocation des ressources (ce n’est cependant pas toujours le cas) ; ainsi les transferts sociaux sous condition de ressources de type RMI, allocation logement, etc.., dont l’objectif est redistributif,peuvent-ils donner naissance à des "trappes à inactivité", et donc réduire l’offre de travail ; • l’ouverture aux échanges internationaux est en général poursuivie pour ses effets allocatifs (spécialisation et gains de productivité induits), mais a le plus souvent aussi des effets sur la répartition du revenu, en défaveur des facteurs de production dont le reste du monde est mieux doté (travailpeu qualifié) ;

2

Chapitre 1 - Les dimensions de la politique économique



ou encore, la désinflation (politique de stabilisation) peut avoir des effets indésirables en matière de répartition des revenus (redistribution), parce que les agents économiques sont inégalement armés pour protéger leur revenu en phase de désinflation, et d’allocation, parce que le chômage dont elle...
tracking img