Politique economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1556 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1-804-96 - Analyse macroéconomique

Hiver 2003

LA POLITIQUE BUDGÉTAIRE
1re PARTIE – VRAI /FAUX/INCERTAIN (JUSTIFIEZ VOTRE RÉPONSE) 1) Une augmentation des dépenses gouvernementales, accompagnée d’une diminution des paiements de transfert, entraîne une hausse du niveau de PIB réel.

Réponse : Vrai. L’effet net est positif, car il y a un effet direct et un effet multiplicateur pour lesdépenses publiques, alors qu’il n’y a qu’un effet multiplicateur pour Tr. 2) Ce sont seulement les dépenses en biens et services, et non les paiements de transfert, qui sont essentielles lors de l’analyse du déficit budgétaire.

Réponse : Faux. Autant Tr que G ont un impact sur la DA. Voir plus haut. 3) Les impôts et les paiements de transfert qui varient de pair avec le revenu agissent comme desstabilisateurs automatiques de l’économie.

Réponse : Vrai. Lors d’une récession, par exemple, le revenu agrégé et les dépenses diminuent. Il y a alors augmentation automatique des paiements de transfert (plus de gens se qualifient pour des programmes tels que l’assurance-emploi) et diminution automatique des paiements de taxes et d’impôts. Le revenu disponible agrégé augmente donc, ce qui pousseles dépenses à la hausse. 4) L’effet multiplicateur est plus puissant que l’effet d’éviction.

Réponse : Incertain. Ces deux effets vont en sens contraire, mais leur importance relative est une question empirique.

2e PARTIE – QUESTIONS À CHOIX MULTIPLES 1) Parmi les énoncés suivants, lequel n’a pas pour effet d’augmenter le déficit budgétaire? a) b) c) d) e) Une hausse du taux d’intérêt sur ladette publique. Une augmentation des achats gouvernementaux de biens et services. Une augmentation des paiements de transfert. Une augmentation des impôts indirects des entreprises. Une diminution des revenus de placements des gouvernements.

Page 1 sur 4

1-804-96 - Analyse macroéconomique

Hiver 2003

2)

Parmi les événements suivants, lequel décrit le plus correctement une politiquebudgétaire expansionniste? La dépense agrégée a) augmente, ce qui entraîne une hausse du PIB réel qui provoque une augmentation de la demande et monnaie et une chute du taux d’intérêt. Cette chute fait augmenter davantage le PIB réel. b) augmente, ce qui entraîne une hausse du PIB réel qui provoque une augmentation de l’offre de monnaie et une chute du taux d’intérêt. Cette chute fait augmenterdavantage le PIB réel. c) diminue, ce qui entraîne une hausse du PIB réel qui provoque une augmentation de la demande de monnaie et une chute du taux d’intérêt. Cette chute fait augmenter davantage le PIB réel. d) augmente, ce qui entraîne une baisse du PIB réel qui provoque une augmentation de la demande de monnaie et une chute du taux d’intérêt. Cette chute contrebalance partiellement la haussedu PIB réel. e) augmente, ce qui entraîne une hausse du PIB réel, qui provoque une augmentation de la demande de monnaie et une augmentation du taux d’intérêt. Cette augmentation contrebalance partiellement la hausse du PIB réel.

3)

Toutes autres choses étant égales, laquelle des séries d’événements suivants modère l’effet de la politique monétaire expansionniste sur la demande agrégée? Lestaux d’intérêt a) diminuent, le dollar canadien se déprécie, le prix des exportations chute et le prix des importations monte. b) augmentent, le dollar canadien s’apprécie, le prix des exportations augmente et le prix des importations diminue. c) diminuent, le dollar canadien s’apprécie, le prix des exportations augmente et le prix des importations diminue. d) augmentent, le dollar canadien sedéprécie, le prix des exportations chute et le prix des importations monte. e) diminuent, la demande agrégée monte, le PIB réel s’accroît et la demande de monnaie augmente.

4)

Prenons le cas d’une économie dont la demande de monnaie est très sensible aux variations du taux d’intérêt (très élastique). Dans cette économie, la politique monétaire est problématique, car a) l’effet d’éviction est...
tracking img