Politique economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 49 (12067 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
|Politique |
|économique |

CD Key : 2141-95222-8063

Notion de politique économique

Notion de politique économique

Elaborer une politique économique nouvelle nécessite un minimum de savoir-faire, de technicité, de compétences. Cela consiste d'abord à bien diagnostiquerla conjoncture économique (origine du problème venant de l'offre, de la demande…). Il faut également définir les objectifs prioritaires à atteindre (d'après le diagnostic conjoncturel). En effet, il est primordial de privilégié certains arguments aux détriments d'autres, car on ne peut pas atteindre plusieurs objectifs à la fois dans la pratique. Ensuite, il faut trouver les manettes (instrumentpolitique monétaire ou budgétaire /ex) adéquates pour atteindre ces objectifs.

Un autre aspect important de la politique économique est le problème de la communication. Pour qu'une politique économique marche, il faut qu'elle soit bonne et surtout qu'elle soit bien présentée, qu'elle inspire confiance. Besoin de crédibilité vis à vis des agents (les particuliers ou les entreprises).Cet aspect psychologique peut en effet induire des comportements différents de la part des particuliers et des entreprises.
Avec les particuliers, suivant les comportements, c'est la consommation qui va être soit frileuse (stagnation) soit dynamique (3 ou 4 %). Avec les entreprises, ce sont les investissements qui varieront de –5 % à +10 %. Si les agents ont confiance, cela va induireun comportement dynamique. L'économie sera donc stimulée et la PE sera une réussite.

Ex : au début des années 90, l'épargne est anormalement élevée (autour de 15 %), ce qui joue contre la croissance et fait monter le chômage. La mesure adoptée par le gouvernement est une subvention de 5000 Fr pour l'achat d'une nouvelle voiture ("la balladurette"). A ce moment, les ménages n'avaientpas le moral. De plus, ils n'ont pas été convaincu de l'efficacité de cette mesure pour contrer le chômage. Il n'y a donc pas eu de changement de comportement des ménages. Et les craintes (que le chômage continue d'augmenter) ont finis par se réaliser.

La séquence est la suivante :

- NPE (Nouvelle Politique Economique)
- Incrédulité sur l'efficacitéde la PE et la réalisation des objectifs
- Solde de confiance reste négatif
- Consommation atone (pas de chgt des comportements)
- Croissance atone
- Le chômage continu de monter
Au final, les anticipations déclenchent des comportements qui débouchent sur ce qu'on avait anticipé ("les prophéties, vraies ou fausses,finissent par se réaliser). On voit bien l'importance d'un bonne communication.

1. Objectifs et Instruments de la politique économique

A. Liste des objectifs possible

Objectif traditionnel :
- la croissance du PIB (avec la situation du chômage et de l'emploi)

Objectif gestionnaire :
- la lutte contre l'inflation
- l'état des soldes publics (de l'Etat) oucommercial (ou extérieur) du pays
L'objectif étant de faire en sorte que les soldes soient les plus équilibrés possible.

α Solde budgétaire : recettes et dépenses de l'Etat
α Solde du pays : solde des rapport extérieurs, Imports/Exports

[pic] Ne pas confondre Etat et pays, l'Etat étant une partie du pays. La dette de l'Etat est la dette publique contractée à l'égard desfrançais, exprimée en euro et est différente de la dette extérieure, qui est la dette contractée par toute l'économie française à l'égard des banques étrangères, et exprimée en devises.

Actuellement dans les pays occidentaux, les objectifs tournent autour des déficits et des dettes. C'est même l'objectif n°1 en France, aujourd'hui.

- La question du taux de change : la parité du Franc /...
tracking img