Politique et sport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1842 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Politique et Sport

Introduction :

Selon le chercheur allemand Arnd Krüger « On ne peut séparer sport et politique, car le sport a toujours été et reste un phénomène de société. Il s’est en outre mis clairement depuis l’origine au service de la politique ». Par cette phrase, Krüger démontre l’importance des liens existants entre sport et politique. En effet depuis le XIXe siècle, le sportest utilisé comme propagande. Cette dernière peut être définie comme une action exercée sur l'opinion pour l'amener à accepter certaines idées ou doctrines notamment politiques ou sociales et à soutenir un représentant.
Un des premiers supports de la propagande politique fut la gymnastique. En Allemagne, ce sport a été mis au service de la formation et de la défense d’une identité nationale grâce àFriedrich Ludwig Jahn. Il a promu la gymnastique et le nationalisme germanique grâce à son organisation « Turnverein » au sein du Mouvement Gymnastique Allemand. Selon Friedrich, la gymnastique était un moyen de faire l’éducation des citoyens en leur donnant l’amour de leur nation. Son mouvement a eu une influence certaine sur la genèse du nazisme.
On peut se demander comment les hommespolitiques utilisent-ils le sport pour véhiculer leurs idées ?
Dans un premier temps, nous allons étudier les JO de 1936 à Berlin puis dans un second temps les JO de Pékin en 2008.

I. Les JO d’été de 1936

En 1931, les JO d’été 1936 sont confiés par le Comité Internationale Olympique à la ville de Berlin (Allemagne du 1er aout au 16 aout 1936. Ce choix marquait le retour de l’Allemagne sur lascène internationale après la période d’isolement qu’elle avait subie à la suite de la Première Guerre Mondiale. C’est aussi pendant ces JO que la flamme olympique fut introduit par le professeur Carl Diem et ce fut le 1 er grand évènement retransmis en direct à la télévision.

a. Contexte politique

Les JO de Berlin ont pris une signification politique même si personne ne prouvait prévoirles changements politiques qui surviendrait en Allemagne. En effet A. Hitler fut nommé chancelier en janvier 1933. Depuis l’instauration du régime nazi en A933, plusieurs pays ont demandé le boycottage de ces jeux. Des manifestations importantes se déroulèrent alors en Europe et surtout aux Etats-Unis contre la tenue des JO à Berlin. Ils organisèrent des jeux alternatifs, les Olympiades populairesà Barcelone. Les Olympiades populaires étaient programmées à Barcelone de 19 au 26 juillet 1936. Conçue comme JO anti fascistes, elles ont été interrompues par la Guerre d’Espagne.
Les JO de 1936 se sont déroulés dans une atmosphère de xénophobie et d’antisémitisme car Hitler voulait s’en servir pour faire de la propagande nazie. Pour lui c’était l’occasion de prouver sa puissance et la suprématiede sa race aryenne. Comme se fut notamment avec la cérémonie d’ouverture avec le défilé des brigades des jeunesses hitlériennes, l’entrée d’A. Hitler sur la marche d’hommage de Richard Wagner sous le salut nazi des spectateurs, le salut nazi adopté par l’équipe allemande.
Cependant ces JO ont permis à Hitler de se faire passer pour un pacifiste et de rassurer l’Europe. En effet pendant la duréedes épreuves, le régime nazi essaya de camoufler la violence de sa politique raciste. La plupart des panneaux antisémitismes furent provisoirement enlevés et les journalistes mirent un bémol à leurs attaques.

b. Un évènement inattendu Jesse Owens

Même si l’Allemagne sortit vainqueur avec un totale de 89 médailles, suivi des Etats-Unis avec 59 médailles, ses efforts seront partiellementébranlés par un américain noir, Jesse Owens qui gagna 4 médailles d’Or. Le 3 août 1936, il remporte sa 1ère médaille d’or aux 100 mètres, en 10 s 3 malgré un retour en fin de course de son compatriote Ralph Metcalfe. Le lendemain, il décroche sa 2ème médaille d’or dans l’épreuve saut en longueur avec 8m06 (nouveau record olympique) dans un duel serré avec l’allemand Lutz Long sous les yeux...
tracking img