Politique monetaire et croissance economique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 43 (10654 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BERNARD Eric*

Février 2000

Développement financier, politique monétaire et croissance économique : validations empiriques en données de panel

Résumé : Cet article vise à valider l’ existence d’ lien empirique entre, d’ un une part, le développement des activités d’ intermédiation financière et le développement économique et, d’ autre part, entre une politique monétaire expansionniste etla croissance. La problématique posée se trouve ainsi à l’ intersection entre deux domaines de recherche : l’ économie bancaire et la macroéconomie monétaire. Afin de tenir compte des spécificités individuelles et temporelles des phénomènes de croissance, nous utilisons l’ économétrie des données de panel, et non une étude en coupe transversale. Notre échantillon se compose de 49 pays sur lapériode 1987-1997. Après avoir déterminé des clubs de convergence par la recherche de points de rupture dans l’ échantillon, via des tests de Chow récursifs et par la méthode du maximum de vraisemblance, il a été possible de définir deux groupes de pays qui se distinguent par le niveau de développement de leur système financier. Dans un second temps, nous procédons à l’ estimation des équations decroissance en tenant compte d’ paramètre un de β-convergence, de variables réelles, financières et monétaires. Les résultats apparaissent décevants dans le cas des pays à faible niveau de développement économique et financier, mais très encourageants pour les pays qui disposent d’ haut niveau de revenu. un

* Allocataire de recherche au Laboratoire d’ Economie d’ Orléans. UMR 6586 CNRS Université d’Orléans, Faculté de Droit, d’ Economie et de Gestion – rue de Blois BP 6739 45067 Orléans Cedex 2 Email : eric.bernard@univ-orleans.fr ; tel : 02 38 41 70 37 Je remercie Patrick Villieu et Francisco Serranito pour leur aide et les nombreux conseils dans l’ élaboration de cet article ; toutes les erreurs restant miennes

Cet article consiste en une tentative de validation empirique du liensupposé entre le développement des variables financières et la croissance économique. En effet, depuis les travaux précurseurs sur le phénomène de répression financière de Mc Kinnon [1973], Shaw [1973] une vaste littérature théorique et empirique s’ développée sur ce sujet. Ces thèmes est ont connu un renouveau particulier lors de l’ estimation, au début des années 90, des politiques de libéralisationfinancière entreprises aux cours des années 80. Quel a été le bilan, en terme de croissance et de stabilité des systèmes financiers, de la mise en concurrence des différentes sphères de la finance (marchés financiers versus banques, systèmes financiers nationaux versus finance internationale… ) ? Notre approche, même si elle s’ avère moins circonstanciée reste dans le même domaine de recherche.La spécificité de ce travail repose sur la méthode et le domaine de recherche considéré. D’ part, il nous a paru indispensable de tenir compte d’ dimension monétaire, en sus de une une phénomènes financiers dans cette étude empirique. Prendre en compte de manière claire et systématique les phénomènes monétaires et financiers simultanément nous semble être une voie de recherche prometteuse, aussibien sur un plan théorique qu’ empirique. En effet, en plus de l’ activité traditionnelle d’ intermédiaires entre prêteurs et emprunteurs, les banques disposent d’ une véritable spécificité : celui de créer de la monnaie. A ce titre, les banques servent de courroie de transmission de la politique monétaire, comme l’ montré les travaux ont récents sur le canal du crédit où sur l’ accélérateurfinancier. Notre travail se place donc à l’ intersection de deux courants de recherche distincts mais complémentaires.

D’ autre part, la méthode économétrique employée se distingue par l’ utilisation des données de panel. Cet outil nous permet de prendre en compte à la fois les spécificités individuelles des différents pays et une dimension temporelle, ce qui contribue à augmenter de manière très...
tracking img