Politique nationale de la culture

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 52 (12980 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
BURKINA FASO
-----------
Unité – Progrès –Justice
-----------
MINISTERE DE LA CULTURE, DU TOURISME
ET DE LA COMMUNICATION (MCTC)

Novembre 2008

TABLES DES MATIERES

SIGLES ET ABREVIATIONS 4

INTRODUCTION 7

CONTEXTE ET JUSTIFICATION 10
Le contexte national 10
Le contexte international 12

CHAPITRE I : ANALYSE DIAGNOSTIQUE DU SECTEUR DE LA CULTURE 15
I.1.L’état de développement du secteur de la culture 15
I.1.1 Le patrimoine culturel 15
I.1.2 Les arts et les manifestations culturelles 17
I.1.3 Formation et éducation artistiques et culturelles 23
I.1.4 Investissements dans les industries culturelles 25
I.1.5 La coopération culturelle 26
I.2. Le cadre juridique et institutionnel 27
I.2.1 Le cadre juridique 27
I.2.1.1 Les instruments juridiquesnationaux 28
I.2.1.2. Les instruments juridiques internationaux 30
I.2.2 Le dispositif institutionnel 31
I.3 Les opportunités et forces, les contraintes et faiblesses 32
I.3.1 Les opportunités et forces 32
I.3.2 Les contraintes et faiblesses de la culture 34

CHAPITRE II : ELEMENTS DE LA POLITIQUE NATIONALE DE LA CULTURE 36

II.1 Les fondements de la politique nationale de la culture 36II.2 Les enjeux de la politique nationale de la culture 36
II.3 La vision et les grandes orientations 38
II.4 Les principes directeurs 39
II.5 La mission 40
II.6 Les orientations stratégiques 41

CHAPITRE III : STRATEGIES D’INTERVENTION ET MECANISMES DE MISE EN ŒUVRE 52
III.1 Le cadre programmatique 52
III.1.1. L’orientation 52
III.1.2. Les plans d’action triennaux 53
III.1.3. Lesinstruments spécifiques 53
III.2 Stratégie de mobilisation des ressources 54
III.2.1. Les acteurs 54
III.2.1.1 Les pouvoirs publics 54
III.2.1.2 Les opérateurs du secteur privé 56
III.2.1.3 La société civile et les responsables coutumiers et religieux 57
III.2.1.4 Les partenaires de la coopération 58
III.2.2 Les mécanismes de financement 59
III.2.3 Les ressources infrastructurelles et matérielles59
III.3 Les structures de mise en œuvre et les modalités de supervision, de suivi et d’évaluation 59
III.3.1 Les structures de mise en œuvre et de supervision 60
III.3.1.1 Le Conseil national de la culture 60
III.3.1.2 Le comité de pilotage 61
III.3.2 Les modalités de suivi 62
III.3.3 L’évaluation 62

CHAPITRE IV : FACTEURS DE VIABILITE ET DE RISQUES DE MISE EN OEUVRE 63
IV.1 Lesfacteurs de viabilité 63
IV.2 Les risques majeurs 63

ANNEXE 65

DEFINITIONS DES TERMES CULTURELS 66

SIGLES ET ABREVIATIONS

|AGAC |Arts, Gestion et Administration culturelle |
|ANAPAP |Association nationale des Artistes professionnels des Arts Plastiques|
|ASSEDIF |Association des Editeurs du Burkina Faso |
|BBDA |Bureau burkinabè du Droit d’Auteur |
|BNB |Bibliothèque nationale du Burkina|
|CEDEAO |Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest |
|CENALAC |Centre national de Lecture et d’Animation culturelle |
|CENASA |Centre national des Arts du Spectacle et del’Audiovisuel |
|CFRAV |Centre de Formation et de Recherches en Arts Vivants |
|CNAA |Centre national d’Artisanat d’Art |
|CNC |Centre national de la...
tracking img