Politique résultat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1070 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Politique monétaire

* Page mise à jour le :
* 7 Commentaire(s)

Cette notion est une notion essentielle du programme officiel de terminale ES. Elle donc peut apparaître dans un sujet du Baccalauréat.

Lexique 0[0]

Ensemble des mesures qui sont destinées à agir sur les conditions du financement de l'économie.
Définition 2[0]

* Qu'est-ce que la politiquemonétaire ?
La politique monétaire est l'ensemble des mesures qui sont destinées à agir sur les conditions du financement de l'économie (quand on s'interroge sur le "financement" de quelque chose, c'est que l'on se demande comment l'on va trouver l'argent nécessaire à l'achat de ce quelque chose. Pour l'économie française, se poser la question de son financement, c'est se demander comment lesagents à besoin de financement, ceux qui dépensent, pour l'investissement, par exemple, trouvent les ressources financières nécessaires).

* Qui la met en oeuvre ?
Elle est mise en oeuvre par la Banque centrale du pays. Pendant longtemps en France, la Banque de France a été sous l'autorité directe du gouvernement mais la construction européenne a imposé à tous les paysmembres de rendre leur banque centrale indépendante, ce qui a donc été fait aussi en France. Depuis la mise en oeuvre de l'euro (1er janvier 2000), c'est la banque centrale européenne (la BCE) qui décide les mesures de politique monétaire et qui les met en oeuvre en utilisant les banques centrales nationales comme relais. La Banque de France n'a donc plus aujourd'hui de pouvoirs particuliers. Et laFrance, comme les autres pays européens, ne peut plus mener de politique monétaire autonome.

* Comment peut-on agir sur le financement de l'économie ?
La Banque centrale peut agir sur les taux d'intérêt :
o le principe : on sait que si le taux d'intérêt s'élève, le coût du crédit augmente et, en principe, les agents économiques devraient moins emprunter (puisquec'est plus cher). Le résultat escompté est donc de freiner la création monétaire de la part des banques (quand elles accordent des crédits) et de freiner la croissance de la demande (consommation et investissement). Au total, cette politique doit freiner l'inflation et ralentir la croissance économique. On peut faire le raisonnement inverse pour une baisse du taux d'intérêt.
ocomment agir sur le taux d'intérêt ? La Banque centrale peut intervenir directement sur le marché monétaire (open market) en offrant ou en demandant des capitaux (ce qui agit directement sur le taux d'intérêt). Le raisonnement est le suivant : si la Banque centrale met en vente des titres sur le marché monétaire, elle "pompe" des liquidités sur le marché, ces liquidités deviennent donc plus rares et,forcément, plus chères, ce qui signifie que le taux d'intérêt s'élève. La Banque centrale peut aussi manipuler les taux d'intérêt directeurs, c'est-à -dire sur les prêts qu'elle consent aux banques : en effet, parfois, les banques ont besoin rapidement d'argent et l'empruntent à la Banque centrale à un taux connu d'avance ; cet emprunt leur coûte donc de l'argent et, comme les banques cherchent àréaliser des profits, elles vont tenter de faire supporter ce coût par les agents qui leur empruntent de l'argent ; pour cela, elles vont fixer un taux d'intérêt supérieur à celui qu'elles devront payer à la Banque centrale, si elles sont obligées d'emprunter. Si la Banque centrale élève son taux d'intérêt, les banques commerciales vont elles-mêmes élever le leur pour qu'il reste supérieur àcelui de la Banque centrale de manière à ce que les banques continuent à y gagner, même si elles sont obligées d'emprunter à la Banque centrale. Donc en agissant sur son propre taux d'intérêt, la banque centrale, indirectement, agit sur tous les autres taux d'intérêt (d'où l'appellation "taux directeurs"...).

Enjeux 0[0]

Le problème est de savoir quel objectif on assigne à la...