Politique sociale de la famille

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les politiques de la famille, politique catégorielle, sont au cœur du système de protection social. Les familles sont définit par la présence des enfants, indépendamment des formes de conjugalité et de parentalité qui ont largement évolué depuis 40 ans. La politique de la famille s’intéresse aux enfants de la naissance jusqu’à leur autonomie de jeunes adultes. Politique familial française enviépar de nombreux pays européens pour autant elle doit affronter une nouvelle question : celle de l’aggravation des situations des familles pauvres, sachant qu’entre 1 et 2 millions d’enfants vivent dans une famille pauvre aujourd’hui.

La politique sociale de la famille, apparaît vers la fin de la première guerre mondiale avec pour principaux objectifs de favoriser la natalité et de perpétuer unmodèle familial fondé sur le mariage. Ainsi, la loi Landry de 1932 rend obligatoire un sursalaire versé par les employeurs aux salariés de l’industrie et du commerce. Il s’agit alors des prémisses des prestations familiales.
En 1935, la France accuse un taux de décès supérieur à celui des naissances. La politique nataliste de l’Etat voit alors le jour avec, notamment, le décret de 1938généralisant les prestations familiales pour toutes les familles.
L’ordonnance du 4 et 18 1945 intègre la branche famille dan la sécurité social et créer ainsi, la caisse d’allocation familial et la caisse national des affaires familiales.
A la fin des années 50, est mis en place l’allocation familiale dès le deuxième enfant.
Avec le baby boom, l’Etat freine sa politique nataliste et s’oriente d’avantagevers une réduction des inégalités sociales. La fin des années 60 voit apparaître de nombreuses lois et réforme en faveur de la femme notamment celle du régime matrimonial de 1965 permettant enfin à la femme d’avoir son propre compte en banque, de pouvoir gérer ses biens et d’exercer une profession sans l’autorisation de son mari et la vente libre des contraceptifs.
Dans les années 80, le chocpétrolier entraine une nouvelle baisse de la natalité relançant ainsi la politique nataliste. Les prestations sont alors accordées en fonction de l’âge et du rang de naissance de l’enfant. L’Etat tente de favoriser la conciliation entre vie familiale et professionnelle avec entre autres, l’allongement le congé maternité pour les troisièmes enfants et augmente les allocations pré post natal etl’allocation pour jeune enfant.

Jusqu’en 2003 seules cinq prestations existaient, l’aide aux jeunes en difficultés, l’allocation parentale d’éducation, l’allocation pour jeunes enfants, l’allocation d’adoption et L'Aide à la Famille pour l'Emploi d'une Assistante Maternelle Agréée.
La conférence de la famille portant réforme sur les aides à la naissance et la petit enfance, créée une prestation uniqueenglobant celle en vigueur, la Prestation d’accueil jeune enfant, qui entre en vigueur en 2004. Elle regroupe l’aide à la naissance et à l’adoption, l’allocation de base, le complément de libre choix d’activité et de mode de garde.

Les prestations générales d’entretien, comme l’allocation familiale, le complément familiale, l’allocation de soutien familial et l’allocation de parent isolé.

Lesprestations légales regroupent l’ensemble des ressources destinées à permettre aux familles de faire face à des charges spécifiques occasionnées par des situations particulières. Ainsi sont mis en place l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé ainsi que l’allocation journalière de présence parentale.

L’action sociale et familiale et familiale, finance des structures communales d’accueiljeune enfant et s’occupe de la formation d’assistante maternelle et vient en aide au familles défavorisées.

Des aides plus spécifiques sont misent en place pour des familles, telles que les aides au logement destinées aux familles et aux personnes isolées.

ACTEURS

La finalité des politiques familiales c’est aider les familles vis-à-vis du logement, de l’éducation, des loisirs, de...
tracking img