Politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3700 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL

« NICOLA MACHIAVEL, LE PRINCE, chapitres VI, VII, VIII, IX, XVIII, XXV »

FICHE DE LECTURE PRÉSENTÉE À L’UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL

COMME EXIGENCE DU COURS POL 1201-20

À Madame MYRTO DUTRISAC

PAR

HECTOR VILLARREAL

VILH64101709

29 MARS 2010

Référence : Machiavel, Nicolas. « Le Prince », Trad. de G.Allard. Ste-Foy : Le Griffond’argile, 1994, 210 p. (VI, VII, VIII, IX, XVIII, XXV).

Problématique : « La conquête et conservation du pouvoir; Machiavel traite sur la conduite que doit tenir le prince, de la façon de prendre le pouvoir, des stratégies à exercer, et des différents moyens pour le conserver ».

Thèse : « Tous les moyens sont valides pour préserver le pouvoir puisqu’il n’est pas donné à n’importe qui degouverner et ce sont avant tout les qualités que manifeste le prince, qui permettent d’assurer le maintien d’un principat »[1].

Concepts : La vertu, c’est le thème politique par excellence, mais aussi le plus difficile à cerner. La vertu quand elle existe, cherche à se frayer un chemin face aux égoïsmes prives et aux conflits de classes, bien moins pour les utiliser ou les maitriser, que pour leurrésister ou s’en protéger.[2]

Principauté civile. « Quand un particulier est devenu prince de sa patrie, non par la scélératesse ou par quelque violence atroce, mais par la faveur de ses concitoyens. Principauté à laquelle on parvient, non par la seule habileté, non par la seule vertu, mais plutôt par une adresse heureuse ».[3]

La force. « L’une des manières de combattre correspond à lanature des bêtes. Le prince qui agit en bête, tâchera d'être tout à la fois renard et lion : car, s'il n'est que lion, il n'apercevra point les pièges; s'il n'est que renard, il ne se défendra point contre les loups; et il a également besoin d'être renard pour connaître les pièges, et lion pour épouvanter les loups. Ceux qui s'en tiennent tout simplement à être lions sont très malhabiles »[4].Arguments :

Chapitre VI. Malgré la confusion au niveau conceptuel implicite dans la plupart des chapitres à analyser (cela a permis Napoléon, grand commentateur du Prince d’affirmer : l’œuvre a été maintes fois lue, mais peu de fois comprise), nous somme de l’idée que le sixième est le chapitre en traitant de la vertu : valeur primaire que doive posséder le prince a fin de maintenir le pouvoird’un principat. Le prince doit prendre l’exemple des plus grands personnages, ceux qui ont montré un niveau optimal de ‘virtuosité’ afin de ‘reproduire’ ce comportement; Moïse, Cyrus, Romulus, Thésée, et quelques autres semblables sont des exemples à suivre, et à s’inspirer en parlant de principautés tout à fait nouvelles de princes et d'État. En effet, il affirma que : « Un homme prudent doittoujours suivre les voies battues par des grands hommes et imiter ceux qui ont été les plus excellents».[5]

Chapitre VII. Il faut connaitre l’art de ‘savoir commander’ selon Machiavel pour bien maintenir et gérer les affaires de l’État; savoir commander est une condition étrange à ceux qu’ont acquis par les armes d'autrui et par la fortune une principauté nouvelle. Par ailleurs, les principats commeles choses de la nature sont vulnérables, parce qu'ils n'ont point de forces qui leur soient attachées et fidèles. La faiblesse d’un prince arrivé au pouvoir dans telles circonstances, a son origine dans le fait d’il n’avoir pas ‘travaillé’, ‘souffris’, lutté l’obtention de son principat. Comment il bien nous l’explique : « Ceux qui de la condition de citoyens prives, deviennent princes seulementpar la fortune, le deviennent facilement, mais se maintiennent avec beaucoup de peine ».[6]

La prémisse exposée ci-dessous, est susceptible d’être surmontée si le prince après d’arriver au pouvoir assume une attitude prudente et il est capable de démontrer son habilite politique. Ca, le rendrait en possibilité de s'enraciner profondément dans l’État tel que l’explique : « celui qui ne pose...
tracking img