Ponge, le parti pris des choses (1942), « le pain »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (694 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ponge, Le Parti pris des choses (1942), « Le Pain »

Depuis des siècles, le poète n’a eu de cesse d’exprimer son moi intime, d’explorer son intériorité, siège des sentiments et des émotions. « Celyrisme subjectif » qui atteint son apogée avec le romantisme, se trouve redéfini au XXe siècle, notamment avec F. Ponge. Le nouveau lyrisme appelé « lyrisme objectif » entend réhabilité les objetsordinaires exclus depuis très longtemps du champ poétique. L’exaltation de l’objet se coule dans une forme poétique nouvelle : le « proême ». Son poème « Le Pain » fait parti du recueil Le Parti pris deschoses (1942), pendant la période du rationnement alimentaire. Un pain, objet à la fois ordinaire et riche de signification, s’offre à la vue du poète qu’il décrit à la manière d’un instituteurdispensant une leçon de chose.
En quoi la puissance imaginative dépasse-t-elle la réalité ?

I- Le réalisme de la description

a) Une apparence d’objectivité

* Manière scientifique :* Enonciatif : le « je » disparaît pour faire place au pronom indéfini « on » (l.2) et pronom personnel « nous ».
* Connecteurs logiques : le temps (« d’abord », « dès lors », « lorsque »,« alors »), la cause (« à cause de », « car ») et la conséquence (« donc »).
* Fonction métalinguistique de la langue.
* Distance de l’observateur (« cette » l.1, « ces » l.6, « ce » l.9 : adjectifsdémonstratifs).
* Termes de géographie physique : cartes en relief.
* Termes de rigueur scientifique (« application », « nettement »).

b) Le registre sensoriel

* Le poète convoque 4des 5 sens pour décrire la baguette de pain :
* La vue :
* Surface du pain saisit dans sa totalité (l.1-2).
* 2e paragraphe : regard face au four et on perçoit les différents changementsde la pâte (« masse amorphe » qui va devenir la croûte, personnification « en train d’éructer » et « durcissant » marque le tems de la cuisson).
* Le 3e paragraphe la ramène à la mie :...
tracking img