Poppy z.brite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu'est-ce qui fait que l'on devient écrivain ? Qu'est-ce qui poussa la jeune Melissa Ann Brite à écrire et à enregistrer ses premières nouvelles sur cassette à l'age de cinq ans ? Difficile à dire... Peut-être cette ville, la New Orléans, où elle est née le 25 Mai 1967, ville à mi chemin entre bayou et village à la française ? Peut-être le divorce de ses parents et son exil forcé en Caroline dunord ?
Brite est une enfant précoce, douée, mais qui préféra abandonner ses études assez tôt pour pouvoir se consacrer uniquement à l'écriture. La jeune Brite a douze ans lorsque, découvrant les Beatles, groupe dont elle est fan, et ayant dévoré la plupart des auteurs majeurs de la littérature américaine, elle crée son premier journal littéraire clandestin. Elle le conçoit elle-même de lapremière à la dernière page, pour faire bouger les choses dans son lycée...
La jeune Brite le sait, seuls la passion et le travail paient. Alors, elle écrit abondamment, abandonnant toute autre idée de carrière. La jeune femme fait alors tout un tas de boulots, de stripteaseuse à "aide soignante" pour rats dans un laboratoire d'expérimentation. Si la vie de Poppy Z. Brite est décousue le jour, la nuitla jeune femme s'enferme entre ses chats et la musique de Bauhaus, débouche une de ces fameuses bouteilles de chartreuse verte que l'on retrouve dans bon nombre de ces nouvelles et elle écrit, oubliant la fatigue et le reste.
A dix huit ans elle publie sa première nouvelle, Musique en option pour voix et piano, dans le magazine The horror show. Nous sommes en 1985 et cette nouvelle estdéterminante pour la jeune femme puisque Douglas E. Winter, biographe de Stephen King la remarque. Brite est confortée dans son choix.

Pourtant tout ne fut pas simple... Malgré l'amitié de Dan Simmons et l'appui d'un certain milieu littéraire, Lost soul (Ames perdues) est tout d'abord rejeté, trop violent, trop gore, mal construit etc... Mais Poppy persiste et signe enfin en 1991 chez Dell pour un contratde trois livres.
Neuf mois plus tard, à grand coup de mauvais vin et de chartreuse (du propre aveu de l'auteure), Brite termine Sang d'encre. Dans cette ouvrage on retrouve la ville qu'elle a créé de toute pièce dans son précèdent recueil, Missing Mile et son club gothique L'if sacré. On y retrouve aussi des personnages déjà aperçus dans les âmes perdues, des jeunes homosexuels vivant avec uncertain mal-être et des traumatismes.
Les oeuvres de Brite font parler d'elle. Soit elles dérangent, soit elles plaisent mais ce qui est sûr c'est que l'auteure ne laisse pas indifférent. Fort de son succès Poppy Z Brite compile en un seul ouvrage, Swamp Foetus (les contes de la fée verte), toutes ses nouvelles.
Mais à nouveau son troisième roman ne trouve aucun éditeur Exquisite Corpse (le corpsexquis), est encore une fois trop violent pour son éditeur. Ce dernier est sûr qu'il ne trouvera pas de public. Mais de qui se moque-t-on ? Encore une fois, à force de diplomatie et de travail, elle trouve une maison d'édition et ses textes s'exportent en Angleterre et en Europe.
Mais, croyez-le si vous le voulez, malgré ce succès l'auteure ne roule pas sur l'or. Rien n'est facile. Mais la chancelui sourit et Courtney Love, diva punk (soit disant !!) veuve Cobain lui demande d'écrire sa biographie. Brite voit là le moyen de gagner de l'argent facilement en écrivant plus ou moins ce que lui dicte Love. De son propre aveu elle ne considère pas ce livre comme faisant partie de son travail mais juste un truc fait pour l'argent.
L‘auteure ne s'arrête pas en si bon chemin et quitte àtravailler sur commande, autant trouver quelque chose de plus drôle. Des éditeurs la contactent pour écrire des romans sur le mythique The Crow. Poppy aime le film mais beaucoup moins les comics de James O'Barr. Mais elle se lance dans le travail avec joie et surtout pour l'argent. Le roman, The lazarus heart, sort, très éloigné de l'esprit des comics, il s'agit encore une fois d'homosexualité, de...
tracking img