Portalis, juriste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3581 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Jean Etienne Marie Portalis
(1746 - 1807)

Jean Etienne Marie Portalis, fils de Etienne Portalis (époux de Marie Magdelaine David et professeur de droit canon) est né le 1er avril 1746 au Beausset, en Provence. Après avoir fait ses études au Collège de l'Oratoire de Toulon puis de Marseille, il entre à l'Université d'Aix en Provence à l'age de 16 ans en 1762. Il y fera de brillantes étudeset deviendra avocat. Portalis, dont la famille est très ancrée dans la société aixoise, va étendre son réseau de relation à la franc-maçonnerie. A l'age de 22 ans, il fut choisi comme vénérable de la loge de l'Etroite Persévérance des amis réunis. L'année 1784 marquera certainement la fin de son itinéraire maçonnique.
Dès 1792, dans le climat insurrectionnel que connaît la Provence, Portalis,inscrit sur la liste des émigrés sans doute à la suite d'une confusion avec son frère, doit quitter Aix en Provence. Il s'installe à Lyon, qu'il est obligé d'abandonner à la suite de dénonciations. Il vient alors à Paris, où victime de la délation, il est incarcéré et n'échappe que miraculeusement au tribunal révolutionnaire et à l'échafaud, sauvé par des interventions providentielles et surtout parla survenance du 9 thermidor.
C'est alors que commence réellement la carrière publique de Portalis. Elu au corps législatif, il est porté à la présidence du Conseil des Anciens où il acquiert très vite une grande autorité en raison de ses qualités d'orateur et de juriste ainsi que par la volonté d'apaisement qu'il marque lors des ses nombreuses interventions, notamment celles concernantl'affaire des émigrés naufragés de Calais (2 août 1797) ou celle des prêtres réfractaires (26 août 1796). Mais en raison du coup d'Etat du 18 fructidor (4 septembre 1797) destiné à éliminer les modérés et à conjurer tout risque de rétablissement de la monarchie Portalis va a nouveau être éloigner des affaires. Visé par une mesure de proscription, il décide de quitter la France. Il passe en Suisse, va àBâle, puis à Fribourg (Brisgau), à Tubingue (Souabe) avant de s'installer pour 2 ans dans le Holstein, à Emkendorff.
Il est à l'origine de deux oeuvres majeures de paix civile : le Concordat et le Code civil.

I – Portalis et ses oeuvres privées :

A – Portalis avocat :

Jean Etienne Marie Portalis vient d'une famille de juriste, c'est donc tout naturellement qu'il va se diriger versdes études de droit. Entré à l'Université d'Aix en Provence à l'âge de 16 ans, il en sort à 19 ans (1775) en ayant brillamment réussit les épreuves de droit canon, de droit romain et d'histoire des institutions de l'Antiquité. Parrainé par deux magistrats réputés du parlement de Provence (le procureur général Jean François Montclar et l'avocat général François René Leblanc de Castillon), il futdonc reçu avocat. Ses débuts brillants furent tout de même difficiles, notamment en raison de sa manière de plaider. A cette époque, les jeunes avocats du barreau abandonnaient les vieilles traditions oratoires pour les tendances novatrices de l'école philosophique. Les anciens magistrats opposaient une résistance aux idées nouvelles. il s'illustre tout de même très vite par son éloquence et sascience du droit.
Portalis intégra le cabinet d'avocat le plus célèbre de la ville, celui de Colonia, son professeur de droit. Il est fortement inspiré dans sa manière de plaider par Cicéron dont il lit les oeuvres. Portalis va s'avérer être non seulement un grand orateur, qualité nécessaire à tout bon avocat ; mais le fond même de ses plaidoiries va être novateur. En effet, il souhaite que lesdécisions soient basées sur le bon sens, que le droit public ne soit pas exclu de l'accès aux particuliers.
L'affaire contre Beaumarchais, en 1778, fut perdu par Portalis pour le comte de La Blache, mais cela principalement pour des raisons politiques. Mais il plaidera quelques grandes affaires comme celles plaidées contre l'Ordre de Malte (1782) ou encore contre Mirabeau.
Il va également...
tracking img