Portrait staline dans de gaulle chap 2

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (369 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I] Une mise en scène brillante
a) Un décor festif
Cette rencontre entre deux grands dirigeants n'a évidemment rien d'insignifiant. Elle a pour but de replacer la France dans le concert des nationsqui reconstruiront le monde de demain, de prémunir la France et la Russie de toute nouvelle attaque allemande dans le cadre d'une alliance. Alors ce séjour est fait, chaque jour, de ses festivités, deses réjouissances. D'abord, la délégation française assiste à « un beau ballet dansé au Grand-Théâtre » (p. 81). S'ensuit, toujours à la Maison de l'Armée rouge, « une imposante séance de chants etde danses folkloriques ». Quant à de Gaulle, il est convié à recevoir « à l'ambassade tout le Moscou officiel » (p. 82). Staline, recevant son hôte, l'invite à un « repas stupéfiant » : en effet, « Latable étincelait d'un luxe inimaginable » (p. 93) au cœur même du Kremlin.
b) Le jeu des politiques
Staline et de Gaulle ne dérogent pas à la règle : l'homme politique est aussi bien une éliteintellectuelle qu'un acteur doué d'habileté. Parce qu'ils négocient, ils troquent leur habit de dirigeant pour le costume du comédien. Staline, de son « air rustique », dissimule derrière son « apparencedébonnaire » un zèle sans commune mesure (p. 93). Il tient à rassurer son interlocuteur : « Communiste habillé en maréchal, dictateur tapi dans sa ruse, conquérant à l'air bonhomme, il s'appliquait àdonner le change » (p. 78). Face à « l'homme d'acier » masquant sa rudesse et son jeu de rôle, le chef du GPRF endosse à son tour son rôle en feignant l'indifférence : « J'affectais ostensiblement dene pas prendre intérêt aux débats » (p. 95).
c) Le « tragi-comique » d'une scène insolite
De Gaulle traite ce passage avec un lexique théâtral. Lorsque Staline porte un toast en l'honneur de sescollaborateurs, le Général y voit une « scène extraordinaire » (p. 94). En effet, Staline « Trente fois, [...] se leva pour boire à la santé des Russes présents » et leur adressa un mot personnel,...
tracking img