Ports

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5472 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie générale
Yves Perraudeau

Introduction générale :

1.1 L’objet de l’économie
L’économie vient du grecque OIKOS = notion de patrimoine et ne de NOMOS = administration, la loi, l’art de gérer.
A partir de cette terminologie, l’économie = la science de l’art à gérer un patrimoine (administration de…)
Cette dimension de l’administration du patrimoine est dans le traité d’économiepolitique de A. de MONTCHRETIEN (1615) « l’économie politique comme l’administration de la cité ». Economie politique = macroéconomie.
Le terme « politique » est opposé au terme « privé » ou « individuel ». L’économie politique visait à étudier l’administration des biens d’une entité humaine (Etat, collectivité, groupe, village…).

Recherche de l’objet à partir de l’activité économique :L’objectif = satisfaction des besoins privés et sociaux, on produit pour satisfaire le bien être de l’homme.
Les moyens = production de biens et de services ou échanges avec d’autres économies. Mettre à disposition ces biens et services qui viendront satisfaire les besoins de l’homme. On distinguera par la suite les besoin primaire et secondaire.
…dans une économie monétaire, c’est la production quigénère le revenu qui sera dépensé pour satisfaire les besoins…
Les contraintes = disponibilité limitée en richesses naturelles, en hommes (capital humain), en biens de productions (capital productif), en technologie. Le terme facteur et le même que le terme ressource en économie. Les facteurs et les ressources on en distingue 3 types :
* Ressource naturelle : renouvelable, non renouvelable
*Les hommes, le capital de travail.
* Le facteur capital, le capital productif : toute les machines et infrastructure privée et publique qui participent au développement du pays.
Ces contraintes amènent à faire des choix.
* Nécessité de faire des choix qui ont des retombées diverses selon les activités économiques.
La science économique guide les choix et la décision revient aux acteurs(politiques) qui arrêtent une décision parmi le champ des possibles.
L’économiste à une fonction de conseillé du « prince ».
Cf la notion de « blocs des possbilités »

CF feuille avec l’exemple de l’étudiant café & croissant.

L’étudiant sera soumis à une préférence temporelle qui influera sur ces choix d’emprunt et de consommation. L’emprunt démontre une préférence pour le présent.Exercice avec la matrice de Léon (économie avec 3 ressources)

1.2 Définition de l’économie :
Il y a une multitude de définitions. L’évolution de celles-ci vont aller de pair avec l’évolution des écoles de pensée.
Initialement, la définition de la science économique est simple, globale et en rapport avec la religion et la philosophie.
Avec les influences libérales, l’économie aura unedéfinition qui prendra un coté scientifique, une approche plus détaillée et rationnelle = la loi du marché, de l’offre…
Par la suite, les définitions de l’économie auront des dimensions sociales et humaines sous l’influence de l’école de socialiste
Les définitions proposées par les marginalistes s’approchent d’une sorte de mathématiques

Retenons la définition de L.ROBBINS.
« L’économie =science dont l’objet est l’étude des moyens par lesquels des ressources rares sont utilisées pour satisfaire des fins alternatives »
Les expressions clés :
* Les moyens = production de biens et de services (ou échanges avec d’autres économies), production obtenue grâce à la combinaison des facteurs de production.
* Notion de ressources appelées aussi facteurs : facteurs naturels quipossède une valeur selon leur rareté.
* Notion de rareté : notion essentielle «  on gère la rareté, pas l’abondance ». Cf la définition « bien économique » et « bien non-économique »
* Notion de fins (objectif) alternatives : dans un schéma simplifié, il existe 2 groupes d’agents. Les consommateurs, les producteurs. Ces 2 groupes ont des objectifs différent d’où la nécessité de faire des...
tracking img