Positivisme juridique et droit naturel commentaire antigone

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2035 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Séance 1 : Introduction.

Exercices :
Commentaire du Document n°1 : Extraits de Antigone, Sophocle.
Introduction :

Sophocle fut un grand tragique grec qui a vécu de 496 (ou 495) avant J-C à 405 (ou 406) avant J-C. Il a publié Antigone 442 avant J-C.

Antigone fut la fille de Œdipe et Jocaste, mère d’Œdipe.
Œdipe fut condamné à l'exil à Colone, il laissa donc le trône à ses deux filsqui décidèrent de régner chacun leur tour et de changer de régnant tous les ans. Sauf que au moment de céder le trône à Polynice, Etéocle refuse de lui laisser le rôle de régnant et décide de le rester.
Pour récupérer le trône, Polynice décide d'aller voir son père, Œdipe, à Colone, et ce dernier le maudit à s’entre tuer avec son frère.
Revenu à Thèbes, après une bataille pour arriver devant laville, les deux frères finissent par s'entre tuer comme l'avait prédit Œdipe.
Suite à cette mort Créon, le nouveau roi de Thèbes après Etéocle, interdit à quiconque d'enterrer Polynice, comme disgrâce à la mort de leur ancien roi, Etéocle.
Antigone refuse de se plier au ordres de Créon, et enterre son frère Polynice, pour ce geste et comme châtiment, le roi la condamne à mort. Elle finira parse prendre.

Dans cet extrait l'auteur cherche à mettre en avant la divergence d'opinion qu'il peut exister entre Créon et Antigone pour ce qui s'agit du droit qui pouvait être appliqué pour eux à ce moment là.

Comment peut-on expliquer la grande différence d'opinion entre Antigone et Créon ?

On voit bien que l'avis de Créon est clair, il considère que le droit est crée par sa personnemême, et donc on peut établir un lien avec la théorie du positivisme juridique (I), alors que d'un autre côté Antigone paraît plutôt du côté de la théorie du droit naturel.

La théorie du positivisme juridique mis en rapport avec le droit utilisé par Créon

Avant de pouvoir détailler la façon de voir et d'appliquer le droit de Créon (B), il faut déjà voir en quoi consiste labase de sa croyance.

A) L'explication de la théorie du positivisme juridique

Selon Kelsen « la justice est, en son essence, une valeur absolue ; et l'absolu en général, comme les valeurs absolues en particuliers, se situent au-delà de la connaissance scientifique et rationnelle. La théorie pure du droit est un positivisme juridique. » Pour l'école positiviste, le droit n'échappe pas àl'homme. Le droit pour l'école positiviste est les règles régissant une société à un moment donné car ces règles sont construites par les Hommes, par leur agissement, par les groupes sociaux. Dans nos sociétés, le droit que nous devons appliquer est celui que nous impose l’État. Et parce que la loi est ce qu'elle est, elle n'est ni bonne ni mauvaise, car elle va avec la société concernée.
Aujourd'huimême si l'on dit que la loi n'est ni bonne ni mauvaises, il faut cependant qu'elle soit conforme à la norme suprême, par exemple pour la France la Constitution, ou pour les États-Unis la déclaration d’indépendance.
On peut cependant reprocher à ce genre de doctrine le fait de trop tendre vers le risque de totalitarisme, ce n'est pas parce que la règle de droit est approuvée pas un ensemble, oupar le gouvernement qu'elle est juste. Nous avons l'exemple parfait de ce qu'il s'est passé au milieu du 20ème siècle, avec Hitler, Mussolini et …
On peut donc voir que la principal caractéristique de cette théorie est qu'elle est basée sur la création des loi, des règles par les hommes.

B) La théorie du positivisme juridique à travers Créon.

Créon décida lors d'un édit de faire un élogefunèbre à Etéocle, le roi décéder pour sa patrie, et de laisser le corps de celui qu'il désigné tel un traître à la vue de tous, condamné à de faire « honteusement déchiré par les oiseaux carnassiers er par les chiens ». On voit bien à la fin de sa tirade qu'il appuis sa décision par une réplique qui tend vers le positivisme juridique : « telle est ma volonté ». Pour Créon son édit est sans appel...
tracking img