Pour exister, un personnage de roman doit-il nécessairement réussir ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (598 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
OE: LE ROMAN
SUJET DE DISSERTATION Pour exister, un personnage de roman doi-il nécessairement réussir ? INTRODUCTION Le genre romanesque, en pleine évolution depuis le XIXème siècle surtout, faitapparaître des personnages aux caractéristiques extrêmement variées. Ils ont cependant tous un point commun : ce sont des personnages fictifs, nés de l'imagination de leur créateur, c'est-à-dire duromancier, et même si ce sont des personnages fictifs, beaucoup deviennent vivants aux yeux du lecteur, à tel point que celui-ci a parfois l'impression que tel ou tel personage existe réellement. Mais onpeut se poser cependant une question : le personnage de roman, pour exister, est-il obligé de réussir ? Il est vrai que, tout d'abord, dans l'esprit du lecteur, traditionnellement, le personnage estun héros qui réussit toujours à atteindre son objectif. Pourtant, on constate que même si le personnage échoue parfois dans tout ce qu'il entreprend, cela ne l'empêche pas pour autant d'exister, dedevenir presque vivant aux yeux du lecteur. 1ère PARTIE -Le héros traditionnel. Tout lui réussi. -Réussite sociale par exemple (Cf Jean Valjean de Victor Hugo) -Destin hors du commun ; personnage quiconnaît de nombreuses mésaventures dont il arrive toujours à se sortir glorieusement. Cf tous les personnages des contes ou de romans d'aventures. Cf par ex Ulysse d'Homère. -Réussite sentimentale etfamiliale. Cf romans d'amour à l'eau de rose. Transition : Cependant, même si le lecteur a plaisir le plus souvent à accompagner le héros dans sa réussite, il peut aussi garder un souvenir inoubliable decertains personnages à qui la chance n'a pas souri. 2ème PARTIE -Le lecteur aime s'identifier au personnage romanesque ; ainsi, il se retrouve très facilement dans tous les personnages de romansréalistes : Zola, Balzac, Flaubert, Maupassant... parce que ce sont des personnages appartenant aux classes mayennes, donc socialement proches des lecteurs. -Pour exister, le personnage doit avoir tout...
tracking img