Pour ou contre la peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 23 (5576 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Demander à Alpha MOS une page de pub car ils sont mentionnés au chapitre III-4 !!!!

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS
AVEC LES NEZ HUMAINS OU ELECTRONIQUES

DEVONS – NOUS CHOISIR AU PIF ?

Cet article est tiré du projet réalisé par 2 étudiantes dans le cadre du MASTER SPIMR ( Sécurité des Procédés Industriels et Maîtrise des Risques ) de l’Université de Rouen.

Chrystel BRUNETFanny HUET

Tuteur pédagogique : Jacques CHARLOTTE,
Président du groupe normand de l’AFTIM

INTRODUCTION

La sensibilité de la population aux odeurs émises par les installations de traitement des eaux, de stockage ou de transformation des déchets est de plus en plus vive. L'évolution urbaine a fait que certains sites de traitement, autrefois situés en périphérie desvilles, sont désormais entourés par un grand nombre d’habitations. D'où une explosion du nombre de plaintes pour nuisances olfactives.

Pour prendre en charge cette problématique, il faut pouvoir caractériser et quantifier le type d’odeurs émises, modéliser leur déplacement et leur dispersion atmosphérique, et aussi mesurer la perception qu’en ont les habitants. Il existe de nombreusestechniques de mesure qui permettent d'acquérir cette connaissance des odeurs et de la gêne quelles peuvent engendrer. Mais certaines sont plus objectives que d'autres ou permettent d'aller plus ou moins loin dans l'appréciation du phénomène.

Après quelques précisions sur les raisons qui nous poussent à mesurer les odeurs, nous étudierons l'utilisation du nez humain dans l'évaluation des risquesindustriel, puis nous verrons comment les nez artificiels pourront substituer le nez humain dans ce domaine.

I) Pourquoi mesurer les odeurs ?

Les émissions d’odeurs dans l’environnement peuvent, si nous n’y prenons pas garde, aboutir à un conflit entre les riverains et l’entreprise responsable des émissions olfactives. Initialement, il y a donc un site émetteur, tel qu’une usine ou un centre detraitement des déchets qui, de par son activité, produit des molécules chimiques potentiellement odorantes.

Selon les conditions météorologiques, ces molécules, parfois émises en faibles quantités dans l’atmosphère, sont transportées dans le voisinage du site avec soit des processus de dispersion et donc de dilution dans l’atmosphère, soit au contraire des phénomènes de concentration. Si cesmolécules, se déplaçant au gré des courants atmosphériques, atteignent des zones habitées avec des concentrations suffisantes (supérieures au seuil olfactif), les riverains perçoivent une odeur qui pourra être plus ou moins bien acceptée. En effet, en fonction de la fréquence de perception de cette odeur, de sa force, de sa nature et de sa signification, les populations riveraines ressentirontune sensation de gêne.

À terme, cette gêne créera un sentiment de mécontentement et de rejet qui, finalement, se traduira par un état de crise. Les riverains seront alors particulièrement sensibilisés à la question des nuisances olfactives et deviendront d’autant plus sensibles aux odeurs perçues dans l’environnement, aggravant ainsi leur désagrément olfactif et donc leur sentiment de gêne.Odeur, gêne olfactive et état de crise finissent donc par constituer les bases d’une logique du pire, que seul un constat ou un suivi objectif pourra arrêter, afin de rétablir un dialogue entre riverains et industriels, dans un engagement de progrès. Ainsi, la gestion des questions liées aux nuisances olfactives repose sur deux types de mesures objectives.

II) Odorat Humain

L'odoratest l'un des cinq sens utilisé chez l'homme. Cependant, contrairement à l’animal où l’olfaction est un moyen de protection contre les agressions extérieures, chez l’homme, l’odeur joue un grand rôle dans sa sensation de confort. Son appréciation des odeurs est très subjective. L’analyse humaine des odeurs est un processus très complexe qui lie épithélium olfactif de la cavité nasale au cerveau...
tracking img