Pour quelle raison les souvenirs d'enfance tiennent-ils une place si importante dans les textes autobiographiques?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (870 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
-> Pour quelle raison les souvenirs d'enfance tiennent-ils une place si importante dans les textes autobiographiques? Vous répondrez à cette question en un développement composé qui prendra appui surles textes qui vous sont proposés, ceux que vous avez étudiés en classe et vos lectures personnelles.

Le récit de l’enfance devient un passage pratiquement obligatoire de l’autobiographie avecLes Confessions de Rousseau. En effet, beaucoup d’auteurs qui écrivent leur autobiographie évoquent la période de leur enfance. Alors pour quelles raisons les souvenirs d'enfance tiennent-ils une placesi importante dans les textes autobiographiques?
Dans un premier temps, nous définirons le genre autobiographique ainsi que ses desseins puis nous parlerons de l'impact qu'à l'enfance sur l'écrivainpour qu'il décide d'en parler dans son autobiographie.

L'autobiographie est « un genre littéraire que son étymologie grecque définit comme le fait d'écrire (graphein = graphie) sur sa propre vie(auto = soi et bios = vie) », voilà la définition de l'autobiographie que nous pouvons trouver un peu partout, cependant, dans les années 1970, Philippe Lejeune écrit dans Le pacte autobiographique uneautre définition qui comporte quelques petites contraintes, en effet, pour lui, l'autobiographie est en fait un « récit rétrospectif en prose qu’une personne réelle fait de sa propre existence,lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle, en particulier sur l’histoire de sa personnalité ». C’est-à-dire que l’autobiographie est un récit permettant à un auteur, souvent âgé, de raconter sapropre vie. Cependant, le vrai dessein de l’autobiographie est, pour l’auteur, d’essayer de mieux se comprendre, de donner un sens à sa vie. Il veut expliquer pourquoi il a agi et comment il est devenu cequ’il est. Pour cela il faut commencer par le début, c’est-à-dire l’enfance. Rousseau, dans le premier livre des Confessions, juste après le préambule, écrit « Je suis né à Genève en 1712 ». Il...
tracking img