Pour une nouvelle urbanisation, vers une architecture transformable.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1146 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans le monde actuel près de la moitié de la population mondiale vit en zone urbaine. Dans les pays développés ce taux est souvent supérieur de 10 à 20 points. Les zones urbaines deviennent de plus en plus denses, elles sont chaque jour assaillies par un nombre toujours plus grand d’arrivants, tous désireux de toucher le rêve urbain. Chaque jour les villes saturent un peu plus.
L’habitat, lescommerces et bureaux ainsi que les infrastructures représentent la partie bâtie de l’urbain. Les logements avec les commerces et bureaux qui en sont étroitement dépendants, se développent de manière assez spontanée dans les agglomérations tandis que les infrastructures exigent une période de planification et de réalisation beaucoup plus longue, compte tenu des nombreux facteurs de régulation etparamètres décisionnels. Cela donne souvent lieu à une urbanisation quelque peu désynchronisée entre l’habitant et sa ville.
De plus, c'est tout un panel d’infrastructures que les zones urbaines doivent posséder pour assurer tous les services nécessaires aux habitants. Ces infrastructures de mesurent aussi bien en terme de loisir et de sport que de transport, de la culture et de l’éducation ou de lasécurité et de la santé. Il est donc obligatoire pour les collectivités de choisir ou investir leur argent et leur espace en fonction des besoins les plus pressants mais aussi des besoins du plus grand nombre.
Pour ces infrastructures indispensable les priorités sont tant en termes de financement que d'allocation d’espace car la plupart des zones urbaines ne sont pas toutes extensiblesindéfiniment. La tendance à l’heure actuelle des zones urbaine est à l’expansion mais plusieurs études(1) ont montré que ce type d’urbanisation n’offre que peu d’avantage comparé aux inconvénients majeures qu’elle apporte. En effet, l’étalement des villes oblige donc à plus de déplacement et à la construction d’un plus grand nombre d’infrastructures. Cela entraine notamment une pollution que l’on pourraitéviter et dans un contexte ou l’écologie est au cœur de tous les développements, la densification des zones urbaines est devenu un objectif primordiale pour tous les pays d’Europe et d’Amérique du Nord.
Ainsi le bon développement d’une zone urbaine est donc aujourd’hui confronté à plusieurs paramètres inconciliables. D’une part la volonté de densifier les zones urbaines, d’autre part l’augmentationde la population de celles-ci ainsi que leurs demande en espace et en infrastructure croissante.
Je souhaiterais donc amener dans cette équation, deux éléments modulateurs pour contribuer à la réconciliation en partie des ces objectifs opposés. Le premier serait l’introduction d’une forme de transformation, de polyvalence et de capacité d’adaptation pour les bâtiments tandis que le secondtravaillerait sur la notion de temporalité de l’architecture. La temporalité dans l’architecture permettrait de mettre en place les capacités d’adaptation d’un bâtiment grâce aux transformations et/ou à la polyvalence de ce dernier. En revanche les modifications des bâtiments ne seraient pas limitées par la temporalité bien au contraire, les transformations agiraient justement d’elles même sur latemporalité du bâtiment. Ces deux notions ne se suivent ni s’opposent mais s’associe plutôt afin de bénéficier de la meilleure synergie possible.
(1) - Urban sprawl in Europe – The ignored challenge European Environement Agency
- A Field Guide to Sprawl de Dolores Hayden and Jim Wark
- Sprawl: A Compact History de Robert Bruegmann

La transformation et la polyvalence des bâtimentsapparaissent comme de bons moyens de palier au manque d’espace dans les zones fortement urbanisées. En effet, un bâtiment polyvalent permet une capacité d’adaptation optimale. Condition de plus en plus nécessaire dans notre société ou les rythmes évoluent assez rapidement vers une « saturation des équipements à certains moments alors qu’ils sont dramatiquement sous-utilisés la plupart du temps »...
tracking img