Pourquoi ce titre ? alcools ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (841 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le titre ?

Dès 1904, au moment où il publiait en revue quelques poèmes, Guillaume Apollinaire annonçait le projet d’une « plaquette à paraître : Le Vent du Rhin ». C’est dire qu’il songe alors àfaire éditer l’ensemble des poèmes rhénans : ceux que lui a inspirés son séjour en Allemagne et son amour malheureux pour la jeune gouvernante anglaise Annie Playden. Il y ajoute en 1905 « La chansondu mal aimé »
L’unité entre ces textes réside pour l’essentiel dans leur tonalité mélancolique.
Son premier projet éditorial n’ayant pas abouti, c’est en 1908 sous le titre Le Roman du mal-aimé queGustave Kahn annonce la réunion prochaine des vers d'Apollinaire en volume, ce qui confirme bien la tonalité élégiaque du recueil.
Mais en vérité l’inspiration d'Apollinaire a changé à partir de1907 avec la rencontre de Marie Laurencin qui le conduit à quitter sa posture d’amant malheureux. Il se rapproche alors de ses amis peintres, s’installe à Montmartre, et compose des textes d’uneinspiration nouvelle, plus dynamique et dionysiaque

En 1910, c’est le titre "Eau de vie" qui est retenu par Apollinaire et qui ne sera modifié que sur les épreuves
En quoi Alcools justifie-t-il sontitre ?
• références littérales à l’alcool et à l’ivresse ("Zone", "Vendémiaire")
• évocation des tavernes, brasseries, auberges, caveaux (Paris, Munich, Cologne…
• évocation desvignes rhénanes
• images poétiques : « Mon verre s’est brisé comme un éclat de rire », « Mon verre est plein d’un vin trembleur comme une flamme » les soirs de Paris « ivre du gin flambant del’électricité » (que l’on opposera aux lueurs spectrales du gaz fin de siècle).
• Dans l’inspiration, Alcools peut évoquer la soif, le désir de consommer la vie. La soif est synonyme de curiosité,d’enthousiasme, de désir intense.
• L’alcool éveille l’idée d’un excitant, de la recherche d’un paroxysme = il faut se griser de la réalité moderne.
• C’est une figure dionysiaque...
tracking img