Pourquoi connaitre son groupe sanguin ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1228 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 20 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
POURQUOI CONNAITRE SON GROUPE SANGUIN ?

La carte de groupe sanguin c'est comme une carte d'identité.
La plupart d'entre nous accorde peu d'importance à ce liquide qui coule dans nos veines pourtant il mérite plus d'attention, étant donné qu'il fait partie de nous et que c'est un élément de notre corps il ne mérite pas d'être négligé.
Si quelqu'un ignore son groupe sanguin, c'est qu'il nese connaît même pas.
La moindre des choses est de connaître tous les renseignements utiles sur soi-même.

.
C'est aussi une bonne prévention pour les raisons que nous allons voir maintenant :

• On  nomme les groupes sanguins par des lettres. Voici ces lettres
:                                                                                 
A+ ; A- ; B+ ; B- ; AB+ ; AB- ; O + ;O- ;
Le + et le – s appellent rhésus , ils divisent chaque groupe en deux sous-groupes
Il y en a 8. Un enfant a un certain groupe sanguin car il a hérité d’un peu de sang de ses parents. IL EST IMPORTANT  de connaître son groupe sanguin, car le jour où l'on doit se faire hospitaliser, il nous faut le sang d’un donneur compatible sinon on peut mourir.

• Dans le cas particulier d'uneintervention chirurgicale, il est très important que les soignants connaissent le groupe sanguin pour transfuser le sang le plus approprié

• En cas de grossesse, il peut y avoir incompatibilité entre le sang du fœtus et celui de la maman.

Pour comprendre cette incompatibilité, il faut rappeler que le sang de chaque personne est défini par un système bien particulier : A, B, AB ou O. Sivous connaissez votre groupe sanguin, cette lettre est complétée par un + ou un -. C'est ce que l'on appelle le rhésus. Il correspond à la présence ou non d'un facteur à la surface du globule rouge.
85 % des femmes possèdent ce facteur : elles sont rhésus positif. Ce qui ne pose aucun problème. Mais pour les 15 % restantes, leur rhésus négatif rend la grossesse délicate, si le père est de rhésuspositif.
Pourquoi ? Parce que six fois sur dix, elles ont un enfant rhésus positif, une situation qui peut provoquer chez lui des troubles qui vont parfois jusqu'au décès du fœtus, si son sang entre en contact avec celui de sa mère.
Normalement, ils ne sont pas en contact. Mais cela peut arriver en cas de saignements, d'examens - comme une amniocentèse - ou au cours de l'accouchement. Lesglobules rhésus positif passent alors dans le sang de la maman. Ils sont considérés comme étrangers donc dangereux. La mère réagit donc en produisant des défenses immunitaires, les anticorps, pour les éliminer. C'est ce qui se passe pendant la première grossesse, le plus souvent sans conséquences.
S'il y a une nouvelle grossesse avec un fœtus qui a de nouveau un rhésus positif, les anticorps de lamaman peuvent alors traverser le placenta et détruire les globules rouges du fœtus, qui peut alors souffrir d'anémie, d'œdèmes ou d'une jaunisse. Dans les cas les plus graves, ce contact avec le sang maternel peut provoquer des lésions au cerveau et même la mort. D'où la nécessité de transfuser en urgence le bébé.

• Enfin, si un ami ou une connaissance a absolument besoin de sang, cela permetde savoir si on est en mesure de l'aider ou non

• Le sang recueilli lors des dons n'est jamais utilisé immédiatement dans le cadre de transfusions. Les phases de préparation et de qualification sont nécessaires pour analyser le sang et séparer les différents constituants, les conditionner et les distribuer dans les établissements de santé. Ils les utiliseront pour traiter certainesmaladies et pathologies. Prescrite en cas de manque de globules rouges, de plaquettes, de facteurs de coagulation, de globules blancs, la transfusion sanguine est indispensable, voire vitale, dans le traitement de nombreuses pathologies

Remarque :
Autrefois il était important de connaître son groupe sanguin pour éviter les situations dramatiques en cas de manque de sang. Aujourd’hui le médecin...
tracking img