Pourquoi desirer l'impossible ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1091 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
La question est en fait ici : est-on responsable de son bonheur ? Pour faire un lien avec notre vieille discussion sur liberté-nécessité: dans le cadre de la nécessité, il n'y pas en effet de responsabilité portant sur l'état heureux ou non de sa vie. C'est une vision terrible, insupportable. Son caractère insupportable doit-elle pourtant nous la faire rejeter a priori ? Mirabelle a introduit unedimension capitale dans notre débat : - Peut-on être heureux dans un monde où l'immense majorité des hommes ne l'est pas ? Peut-on être heureux lorsque la majorité de l'humanité est exploitée, aliénée, souffrante ? La question qui, jusqu'à présent, relevait de la dimension personnelle et subjective devient désormais sociale et politique. L'idée sous-jacente est la suivante : on ne peut pass'empêcher de se projeter dans autrui. Si autrui souffre, alors je souffre (moins que lui, mais, je souffre dans ma projection). L'acte moral et politique visant à contribuer au bonheur de l'autre ne serait pas, dans le cadre de cette analyse, motivé par une vertu personnelle mais par le simple souci de pas souffrir soi-même. Le revers de ce mécanisme est le suivant : il est impossible de prendre à sacharge tous les malheurs du monde, impossible de se projeter dans TOUTES les figures de la souffrance (figure du Christ). Il est même nécessaire, pour pouvoir se projeter dans la souffrance d'autrui, d'avoir soi-même une stabilité, un petit surplus de bonheur que l'on est prêt à dépenser, ou bien il faut savoir retirer une jouissance de cette position de saint. Or, pour obtenir cette stabilité, cepetit surplus, il est nécessaire d'ignorer l'immense majorité des souffrances du monde, d'ignorer la quasi-totalité du monde (Cf. le mail de Pierre) pour ne se concentrer que sur celle qu'on traite. Mais cette ignorance ne doit pas être un déni, une négation. Plutôt une simple et salutaire mise-entre-parenthèse afin, de mieux pouvoir s'occuper de problèmes où l'on est directement efficace et utile.Freud distingue trois état psychique : le conscient, l'inconscient et le pré-conscient. Le second est le contraire du premier et il nous prendrait énormément de temps de les définir avec précision. La définition du troisième peut en revanche nous apporter une brique pour le bâtiment que nous construisons : le pré-conscient, c'est tout ce à quoi la conscience peut accéder, tout ce qui lui estaccessible même si l'on en a pas conscience dans le moment présent. Exemple : savoir que l'on est aujourd'hui mardi était il y a quelques secondes pré-conscient pour moi. A mon sens, le bonheur n'est pas lié à l'auto-illusion mais au pré-conscient.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Qu'attendons nouspour être heureux?

Site Philagora, tous droits réservés
_______________________________________________________


Se demander s'il faut vouloir être heureux, c'est présupposer que le bonheur est en notre pouvoir.Nous faisons une expérience claire de notre pouvoir de choisir. Nous éprouvons ce pouvoir en présence de plusieurs possibles qui s’offrent à nous. Nous percevons en nous une volontélibre, réfléchie, maîtresse d’elle-même et nous avons même un sentiment vif de notre liberté et de notre indépendance. Cette expérience consciente se suffit à elle-même pour attester de la présence de la liberté en l’homme. « La liberté de notre volonté se connaît sans preuve, par la seule expérience que nous en avons ». Autrement dit, la preuve de la liberté, c’est la liberté elle-même en acte,telle que nous la rencontrons dans notre expérience.Cette liberté de fait se fonde sur la liberté de vouloir ou de ne pas vouloir qui appartient au moi de manière très intime. Mais encore faut-il que cette puissance puisse s'appliquer au bonheur qui étymologiquement est le bon heurt, celui que nous avons la chance de faire et qui ne dépend absolument pas de notre volonté.Dès lors, faut-il que...
tracking img