Pourquoi desirer l'impossible

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2488 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La « philosophie classique » s’applique à tous les domaines de la vie, qu’elle transcende et traverse comme un axe : Pensées, actes artistiques, activités sociales, scientifiques ou politiques. La philosophie classique peut être définie par la recherche de la sagesse, à la fois dans la connaissance, et dans l’action, afin d’appliquer concrètement cette sagesse (savoir, connaissance).
Appliquée àla société, dans l’esprit de la philosophie classique, cette sagesse se nomme politique ; appliquée aux soins physiques, elle se nomme thérapeutique ; appliquée à reproduire la beauté, elle se nomme artistique. Pour les Anciens, l’application de la sagesse/savoir en soi-même et par projection dans son environnement était indissociable.

Pour eux, la philosophie était la mère de toutes lesactivités humaines et de tous les idéaux. Car, à travers des chemins différents, les hommes recherchent la sagesse et son application : le but de cette quête est de trouver un bonheur intérieur qui ne dépende d’aucune circonstance extérieure, ce que les Grecs appelaient eudemonia (eudémonisme), ou « bonheur des philosophes ».

Appliquée à la société, dans l’esprit de la philosophie classique, cettesagesse se nomme politique ; appliquée aux soins physiques, elle se nomme thérapeutique ; appliquée à reproduire la beauté, elle se nomme artistique. Pour les Anciens, l’application de la sagesse/savoir en soi-même et par projection dans son environnement était indissociable.

Pour eux, la philosophie était la mère de toutes les activités humaines et de tous les idéaux. Car, à travers des cheminsdifférents, les hommes recherchent la sagesse et son application : le but de cette quête est de trouver un bonheur intérieur qui ne dépende d’aucune circonstance extérieure, ce que les Grecs appelaient eudemonia (eudémonisme), ou « bonheur des philosophes ».

LE SAGE, LE CITOYEN, L’HOMME MORAL.

Les Grecs qui furent repris par les philosophes de la Renaissance puis du XVIIIe siècleadmettaient que les hommes évoluent dans trois sphères complémentaires et interdépendantes.

1) le macrocosme.

C’est le cercle métaphysique, le domaine de l’univers, de l’État, de la tête, le premier cercle, centre de la croix druidique, de la nature et de ses lois. C’est pour le militant le cercle du mouvement. Là doivent règner le Bon, le Beau et le Juste . Kosmos signifie en grec « ce qui est bienpeigné, soigné », comme une chevelure somptueuse, donc « ordre et beauté », caractéristique même du cosmos, de l’Univers. « Kosmos » a donné « cosmétique » en français… Le macrocosme est en relation directe avec l’Idéal philosophique et celui-ci est un reflet de l’Ordre universel. Cet Idéal philosophique de l’Emsav est donc d’atteindre à la Sagesse universelle, celle-là même qui anime l’Univers.Comprendre la Nature et savoir faire le Bon, le Beau, le Juste sont donc une seule et même démarche. Cet idéal et ce défi sont le propre de celui que l’on peut nommer le Sage ( vrai savant…) qui doit œuvrer dans l’État, dans l’État philosophique, c’est-à-dire la Polis, la Cité, l’État qui incarne l’ordre, l’ordre cosmique.

2) le mésocosme.

C’est le cercle psychique, le “ cosmos moyen”, lecœur, le cosmos intermédiaire de la société. c’est deuxième cercle , entre le territoire et l’État. C’est la sphère sociale, celle de la vie des hommes en groupe, la vie publique, l’organisation humaine. Cet espace est aussi intermédiaire entre la Nature et la vie humaine individuelle. Il est représenté par l’Idéal politique. Ce dernier consiste à appliquer la Philosophie de l’État à la vie sociale età la Cité par l’activité politique, de manière à ce que la Cité soit comme l’État, un reflet de l’Univers, de son ordre et de sa beauté. En ce sens, la politique, selon la tradition philosophique, consiste à rendre la Cité harmonieuse, comme l’est l’État incarnant le cosmos, et qu’y règne la Justice, qu’y prévale le Bien public sur l’intérêt individuel, la sécurité sur l’insécurité, l’ordre sur...
tracking img