Pourquoi le printemps des peuples a-t-il échoué?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4634 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
DISSERTATION

Pourquoi le Printemps des Peuples a-t-il échoué ?

« Le monde qui s'élève est encore à moitié engagé sous les débris du monde qui tombe, et, au milieu de l'immense confusion que présentent les affaires humaines, nul ne saurait dire ce qui restera debout des vieilles institutions et des anciens murs et ce qui achèvera de disparaître. » (De la démocratie en Amérique, II) A.Tocqueville.
Les contours de l’Europe, tracés au Congrès de Vienne en 1815 demeurent quasiment inchangés en 1848. L’Europe est, encore au milieu du 19e siècle, largement conservatrice et la Sainte Alliance entre l’Empire russe, l’Empire d’Autriche Hongrie et la Confédération Germanique gouverne une grande partie de l’Europe niant les aspirations nationales.
L’économie est encore largement basée surl’agriculture au 19e siècle même si l’industrialisation est amorcée en Europe de l’Ouest. La société, dans les empires de la Sainte Alliance, est organisée de manière traditionnelle, les seigneurs possèdent encore terres et privilèges. Ainsi, la crise agricole de 1847, affaiblit une grande partie du continent et réveille les tensions sociales, on voit apparaitre, au court de cette année les premièresoppositions au pouvoir, notamment en Hongrie où les croates revendiquent l’usage de leur langue et non plus le latin. Le printemps des peuples débute en Janvier 1848 en Italie, alors « simple expression géographique » (Metternich) où le peuple se révolte à Palerme et à Milan. Puis, lorsque les français renversent la monarchie le 22 février 1848 et proclament la République, toute l’Europe s’engagedans la brèche révolutionnaire. C’est le Printemps des Peuples, le terme de Printemps ne nous indique pas seulement la période des révolutions (de janvier à mai 1848) c’est aussi un symbole : Le printemps constitue une renaissance après le gel hivernal du Congrès de Vienne. En Autriche (à Vienne), en Italie, en Allemagne et en Russie (Moldavie-Valachie), des émeutes populaires bousculent l’ordreétabli en demandant des réformes libérales (constitution, libertés fondamentales) et nationales, le respect de la personnalité historique, ethnique et linguistique des minorités opprimées par le pouvoir central. Le Royaume Uni est le seul pays à ne pas connaitre de soulèvement populaire en 1848 et se félicite d’avoir réprimé le mouvement chartiste à temps. Les révolutions de 1848 reposent sur desrevendications nationalistes, c'est-à-dire qui revendiquent le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, et socialistes, le socialisme utopique est une idéologie dominante au 19e siècle qui demande d’accroître les libertés du peuple, en particulier celles des ouvriers nouvelle classe populaire née de l’industrialisation. L'insurrection est surtout urbaine, populaire, à encadrement bourgeois etuniversitaire.
Mais le printemps des peuples n’aura pas son été puisque les révolutions sont brutalement réprimées par les empires en 1849 tandis qu’en France, la jeune république se révèle bien plus conservatrice que libérale. Le Printemps des peuples est donc un échec. Pourquoi le peuple ne parvient-il pas à renverser les empires et à se constituer en Etats nations ?

I. UN MOUVEMENTINTRINSEQUEMENT LIMITE
« Hegel fait part de cette remarque que tous les grands évènements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois. Il a oublié d’ajouter : la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce ». Marx, Le 18 Brumaire de Louis Napoléon. Les révolutions de 1848 font preuves de nombreuses faiblesses qui les conduiront à leur perte. C’est ce qui fit dire à KarlMarx que la révolution de 1848 n’était qu’une farce de la « tragique révolution » de 1789.

A. Une mauvaise organisation

Les révolutions de 1848 surprennent tout le monde, même si le malaise social était présent depuis quelques années déjà. Le caractère soudain de ces révoltes prend même de court ses initiateurs qui n’étaient pas préparés à un mouvement de telle ampleur. C’est pour cela...
tracking img