Pourquoi travaille-t-on ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1157 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 août 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Qu’est ce que le travail ?

Cette dissertation montre que le travail est le seul moyen depuis la fin de l’Etat de Nature pour que l’Homme puisse satisfaire ses besoins, mais qu’il est aussi une besoin à satisfaire pour être intégré à la société.

Le terme « travail » vient du mot latin « tripalium », qui renvoi à un instrument de torture. En effet, des mythes racontent qu’il a existé un âgede nature, comme l’affirmait Rousseau, où l’Homme voyait tous ses besoins satisfaits par la Nature. Puis survint la pénurie de nature ; l’homme doit donc travailler pour satisfaire ses besoins : il faut souffrir pour que nos besoins les plus naturels, comme (sur)vivre ou se nourrir, soient satisfaits. Mais ne travaillons nous que pour cela ? Le travail permet-il de satisfaire des besoins ouest-il lui-même un besoin à satisfaire ? Ainsi, l’on en viendra à se demander si le travail a une fin en lui-même ou s’il s’agit d’une fin en soi. Pour résoudre ce problème, nous verrons tout d’abord que le travail permet d’apporter une réponse aux besoins de l’Homme, puis que le travail représente d’autres buts. L’enjeu de ce sujet est de connaitre les effets du travail sur l’Homme.

Depuis la finde l’âge de Nature, où l’Homme voyait tous ses besoins satisfaits par la Nature, et pouvait passer sa vie dans l’oisiveté car aucun travail n’était nécessaire, les besoins fondamentaux et vitaux des Hommes doivent être effectués par ceux-ci. Ainsi, ils doivent gagner leur vie pour trouver de quoi se sustenter, survivre en communauté (en effet, la fin de l’Age de Nature a provoqué leregroupement des Hommes en sociétés, où les hommes et sociétés sont en interactions), se loger, se protéger des conditions climatiques, etc. L’Homme doit donc sortir de son état oisif pour avoir la possibilité de satisfaire ses besoins et donc travailler, ce qui implique ses lots de peines, de contraintes et d’obligations. Ainsi, le travail est d’abord une malédiction car l’Homme est condamner à peiner, àtravailler jusqu’à la sueur de son front, pour obtenir de quoi vivre, mais celle-ci est nécessaire : les revenus du travail permettent aux Hommes d’obtenir les fonds nécessaires pour satisfaire leurs besoins, et en créer de nouveaux, comme sortir, voyager, rencontrer du monde et d’épanouir fans leur vie privée et professionnelle (logement, famille, amis, statut professionnel intéressant…

Maisle travail est aussi la garantie d’avoir toujours des revenus qui permettent aux Hommes de satisfaire leurs besoins : il suffit de travailler pendants quelques mois pour obtenir des droits sociaux, tel l’assurance chômage, qui permet aux hommes sans travail d’avoir un minimum de revenus pour pouvoir satisfaire leurs besoins vitaux, ou bien la retraite. Cette retraite montre en plus que les hommestravaillent pour satisfaire leurs besoins par la suite car celle-ci existe pour permettre aux Hommes de profiter de la vie en elle-même après avoir travailler et cotiser un certain nombre d’années (ce qui semble être un état de nature « industriel » et créé par l’Homme, car les retraités peuvent subvenir à leurs besoins sans peiner et ainsi rester oisifs, comme dans l’Etat de nature originel).Et pour cela, les individus ayant travaillé un certain nombre d’années peuvent arrêter à partir d’un certain âge toute activité professionnelle mais continuer de percevoir un revenus (en rapport avec leurs revenus dus de leur activité professionnelle, qui leur permet donc, en restant inactif, de subvenir à leurs besoins. De plus, le fait d’avoir travaillé donne droit à toute sorte d’allocation quipermettent aux hommes de mieux subvenir à leurs besoins. Le travail permet donc de satisfaire les besoins des Hommes car offre des revenus, directement ou via des droits sociaux, nécessaires à la réalisation des besoins. Ainsi, sans son travail, l’Homme n’a pas de ressources financières et ne peut donc vivre comme les autres : étant dans l’impossibilité de gagner sa vie, de se procurer de quoi...
tracking img