Pourquoi va t'on au theatre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2502 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I /Pourquoi aller au théâtre ?
a) Les différents genres : comédie, tragédie…
b) Les raisons : Le plaisir, se distraire, ressentir des émotions
c) A chaque type de spectateur, ses préférences, raisons

II/ Ce qui fait la réussite d’une pièce de théâtre
a) Mise en scène
b) Jeu des acteurs
c) Engagement d’auteurs, prises de positions politiques, dénonciation

III/ Entendre et voir debelles choses justes et bien dîtes
a) La forme
b) Le fond
c) Se regarder soi-même, reflet de la vie
1.

bonjour, c'est mon premier message et j'espère qu'a vous allez me débloquer j'ai mon sujet de dissertation qui est : "nous n'allons pas au théâtre en inspecteurs, en contrôleurs. Nous allons au théâtre pour penser, une heure ou deux, à autre chose. Pour nous distraire, nous émouvoir. Pourentendre et voir de belles choses, des choses justes aussi et bien dites" écrit le critique Michel Cournot.
Pour d'autres le public vient au théâtre "pour se regarder lui même". Selon vous, que vient chercher le public au théâtre? Pourquoi va-t-on au théâtre?
Le plan qu'il me doit de suivre est :
I- distraire, émouvoir
II-belles choses, justes et bien dites
III- pour se regarder
Voila le plandétaillé que je propose :
I-distraire, émouvoir
a-les différents genres
comédie
tragédie
b-être séduit, surpris
jeu des acteurs
mise en scène
c-par idéologie
engagement d'auteurs, prises de positions politiques dénonciation
II-belles choses justes et bien dites
a-la forme
b-le fond
III- '' pour se regarder lui-même"
Je vous demande de l'aide pour le I? Les exemples me manquentpour le c- et pour le III où aucunes parties auquel je pense ne conviennent.
Merci de votre aide!!
2.
« Art de l’éphémère », le théâtre ne cesse de captiver. Mais comment le définir ? Que se passe-t-il réellement sur scène et dans la salle ? Quelles relations comédiens et spectateurs entretiennent-ils une fois le rideau levé et les projecteurs allumés ? Dans L’Echange de Paul Claudel, uncomédien tente de définir ce qu’est le théâtre : « il y a la scène et il y a la salle (…) les gens viennent là le soir, et ils sont assis par rangées, les uns derrière les autres, regardant ». Deux mondes différents, la scène et la salle, vont se rencontrer, le verbe « regardant » faisant le lien entre le spectateur et le comédien. Le théâtre donne à voir. Il donne aussi l’illusion : « il arrive quelquechose sur la scène comme si c’était vrai… » continue Claudel. Et le spectateur « se regarde lui-même (…) et il pleure et il rit, et il n’a point envie de s’en aller ».
Le tout premier plaisir au théâtre est de voir des hommes en action, de se laisser prendre au jeu, de feindre de croire à l’illusion, de faire enfin « comme si c’était vrai ». Parmi ces hommes en action, on aime à voir se débattresur scène les héros tragiques. Qui n’a pas pris plaisir à tenter de résoudre l’énigme avec Œdipe dans l’Œdipe Roi de Sophocle ? Mais ce que le spectateur recherche avant tout dans la tragédie c’est l’expression de la passion : que ce soit la soif de vengeance et de justice réclamée par Electre ou la déclamation de l’amour incestueux d’une mère pour son fils dans la Phèdre de Racine. Car ce qu’aimeà voir le spectateur ce sont bien ces mythes de l’Antiquité et qu’il connaît depuis toujours comme celui d’Antigone. Et dans la pièce reprise par Anouilh on aime à se replonger dans l’action, à se retrouver nous-mêmes confrontés à choisir entre les lois divines ou les lois humaines, entre mourir et vivre. L’engagement est le même pour les personnages comiques, sinon qu’il est peut-être plusimportant car plus accessible que l’aura qui entoure les personnages tragiques. L’emphase et le caractère solennel des tragédies font place à une langue riche en calembours, jeux de mots et autres fantaisies verbales dont regorgent les pièces de Molière. On peut remonter plus loin dans le temps et revenir à la source même de la comédie en citant Pseudolus de Plaute, comédie au rythme fou et aux...
tracking img