Pourquoi vouloir la paix

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (582 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rafael
Dell'Ariccia
T°L

DISSERTATION

Pourquoi vouloir la paix ?

À partir du moment où l'homme commence à se questionner sur la fonction de la paix, cela signifie qu'il reconnaîtl'existence du conflit, car sans celui-ci, la notion de paix n'aurait raison d'exister. Par définition, l'être humain dans sa forme la plus pure serait orienté à soutenir la loi du plus fort, ce qui donneraitjustement naissance à la forme la plus basique d'une idée de différend.
Maintenant, si Lacédémone était si différente d'Athènes, c'est parce que cette dernière soutenait qu'une entente pacifisteentre les individus porterait à une notion de la cité beaucoup plus propice au développement. À partir de là, il serait question de s'interroger sur la nature propre de la paix, et successivement sur lecoût de la non-paix.

Pour ce qui est de la paix entre les individus, ce n'est pas une notion qui regarde uniquement un individu spécifique, mais qui s'étend plutôt à l'ensemble du genre humain.En effet, lorsque l'homme recherche la paix dans un milieu social, la situation idéale voudrait que tous ses semblables soient occupés à la même recherche, faute de quoi sa quête deviendraitextrêmement difficile, voire impossible. Il est donc question ici de collaboration entre les êtres humains pour former une société apte à la bonne entente générale. Néanmoins, cette collaboration peut êtreentendue comme une sorte de défense naturelle de l'homme face à son prochain. Homo homini lupus; selon Hobbes, l'homme est naturellement égoïste et entre dans une logique de domination de son prochain, etc'est pourquoi l'individu, selon ce principe, interagit avec ses semblables non par amour naturel mais par crainte et intérêt personnel, ce qui porterait finalement à un constant conflit interne,bellum omnium contra omnes, où le tort et la raison ne deviendraient que des idées utopiques, et où ne serait valable que le droit moral de chacun sur tout élément d'action.

Donc, d'un côté,...
tracking img