Pourquoi l'homme peut-il être inhumain?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2212 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Au moyen-âge, les crimes étaient séverement punis, pour la plupart de la peine de mort. Ces dernières étaient devenues des spectales ; les pendaisons, écartelements et autres formes de mises à mort se déroulaient sur la place, devant un public qui juraient contre le mis à mort sans même le connaître lui ou son histoire, la raison de sa mise à mort. On peut qualifier ces scènes et ses acteursd'inhumains et on se demandera alors pourquoi l'Homme peut-il être inhumain ? Cette question suppose que l'homme peut être inhumain, mais lorsqu'un homme commet un acte inhumain alors il perd son humanité et n'est donc plus humain. On peut donc se demander de quelle façons et dans quel but certains hommes deviennent inhumains ainsi que la raison pour laquelle certains hommes restent humains.Dans unpremier temps on verra que l'humanité est l'essence de l'homme.

Pour qu'un homme soit considéré en tant que tel il se doit d'être "humain", en effet les animaux ne sont pas considérés de la même façon que les hommes puisque qu'ils sont dénus de toute humanité. L'humanité est donc l'essence de l'homme et un homme inhumain n'est alors plus un homme, si l'on vulgarise, on peut dire que l'homme estnaturellement "bon", toutes ses actions sont par conséquent selon lui les meilleures pour le tout le monde, la thèse de l'existentialisme de Sartre soutient cela. On peut donc en déduire que la déshumanisation de certains hommes, c'est-à-dire clairement que, leur retour à l'état d'animal n'est pas seulement due à l'homme mais aussi à des facteurs extérieurs.
"L'existence précède l'essence" oul'existentialisme selon Sartre est une thèse qui confirme le fait que l'humanité est l'essence de l'être humain, les hommes existent tout d'abord, naissent, puis ils se définissent. Lorsqu'il se définit, l'homme choisit ce qu'il pense être bon, il ne choisit rien d'inhumain pour lui, par la suite, certaines personnes pourront trouver son comportement inhumain mais en aucun cas cette personne n'aurachoisi son comportement en pensant qu'il était inhumain.En plus de cela, lorsque l'homme choisit un acte, il le pense non seulement bon pour lui mais aussi bon pour tous les hommes. Son comportement est donc rationel, humain. La thèse de Sartre évoque aussi et surtout le fait que, Dieu n'existant pas, l'homme est seul maître de son jugement, il se doit d'inventer sa propre morale, de définirlui-même la limite entre le bien et le mal. En étudiant notre société telle qu'elle est aujourd'hui, on s'aperçoit que l'homme a réussi à se mesurer, car pour construire une société aussi compliquée avec un système politique, une monnaie et surtout un respect apparent d'autrui, il faut une entente entre les hommes qui dépend de l'humanité de chacun. On peut donc, après ce dévelopement, se demanderpourquoi certains hommes en arrivent à être inhumains malgré une telle société ainsi qu'une grande tolérance. Si cette inhumanisme ne provient pas de l'homme alors il provient de facteurs extérieurs, d'autres hommes ou bien de nos sociétés qui dérrière la tolérance peuvent être ségrégationnistes.
Des facteurs extérieurs peuvent être à l'origine de cette inhumanité qui apparait chez certainespersonnes, ces facteurs sont souvent le comportement d'autres hommes envers ces hommes. Beaucoup de philosophes de nombreuses sociétés parlent de cette animosité entre hommes, d'où le proverbe " Homo homini lupus ", autrement dit l'homme est un loup pour l'homme ou encore la célèbre citation de Huis-clos qui a créé bien des problèmes à Sartre : " l'enfer,c'est les autres". Il y a donc eu deja beaucoupd'hommes qui se sont penchés sur ce problèmes et qui en ont conclus pour beaucoup que l'homme était mauvais pour l'homme, l'homme ou bien une société entière d'ailleurs, en effet, un des grands problèmes de notre société est le déterminisme social ou bien le fait de prédéfinir le comportement d'un groupe social, racial ou de nationalité sur des préjugés, cette étiquette poussent les personnes...