... Pourquoi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (350 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
J’aime mon école secondaire…

Je n’aurais jamais cru que mon arrivée à l'école, à l’âge de 12 ans, m’apporterait autant de choses.
J'y suis entrée la première fois, timide et trèsnerveuse d’explorer ce nouvel univers complètement inconnu jusqu’à maintenant.
Je me souviens encore des nausées matinales que j'avais avant de quitter la maison, apeurée à l'idée desheures à venir.
Malgré tout, j’essayai de m'encourager le plus possible.
Parfois je n'y arrivais pas et je laissais tomber : je me déclarais malade pour la journée.
Mais il y a des joursoù j'étais déterminée à m’y rendre, la tête haute et le regard vif. Les journées se déroulèrent avec un peu plus de facilité.
Puis les années ont passé et j'ai fait de merveilleusesrencontres, vécu des moments exceptionnels.
Éventuellement arriva la quatrième année. Le stress et la nervosité du début n'existent plus et chaque jour je me lève avec le sourire.
Je nevois pas l'année défiler, c'est comme une grosse horloge à vitesse rapide.
La vérité c'est que l'école, je m'y suis attaché.
J'ai réalisé que ce sont ces années qui sont importantes pourse forger un caractère, qu’elles nous montrent à grandir, à se développer, Elles nous amènent dans la réalité.
Ces années là nous permettent de nous épanouir en tant que personne, ànous connaître nous mêmes, à connaitre les autres.
Elles apportent de la joie de vivre, des moments rigolos, des moments fous où nos cellules cervicales s'abandonnent et où l'on fait notrepremière connerie.
C’est durant ce temps passé à l’école qu’on apprend tout ce qu'on a à apprendre.
Au fond, ce sont ces années, qui sont parfois si pénibles, qui nous aident àtrouver la clé qu'il nous faut dans la vie.
Même si on les déteste, il ne faut en garder que les bonnes choses, parce qu’elles font ce que nous sommes et serons dans un avenir très proche...
tracking img