Prémices de la sociologie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (257 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les Prémices de la sociologie.

Naissance au 18e s. avec la pensée des Lumières. L’homme découvre de nouveaux horizons, il y a beaucoup de mouvements etchangements > intérêt pour les faits sociaux.

L’homme cherche à définir rationnellement les lois d’ordre social.
Le mot « sociologie » est né en 1830,et c’est Auguste Comte qui est le père fondateur de la discipline, il dispense les premiers cours de socio (appelés : philosophie positive, car la socion’était pas encore reconnue avant le 19e s.)
Le premier livre d’analyse sociologique apparaît après 1840, les connaissances se basent sur le secteur ouvrier.>> En France les auteurs de littératures du 19e s. ont amené la socio, ils retraçaient la vie de leur époque (courant naturalisme).
Victor Hugoarrivait à bien dépeindre la vie, surtout avec son œuvre « Les Misérables » qui intéresse énormément les communicants (aujourd’hui)
Sous la Restauration il y aune forte présence de la presse, liberté d’expression qui prend fin avec les 3 Glorieuses (3 jrs de Révolution du 27 au 29 juillet 1830 > insurrection deCharles X qui suspendait la liberté de la presse).
Les médias arrivent à fédérer les populations autour d’eux.
Emile Zola > vision de la population autravers de l’évolution des mœurs.
Les premiers sociologues vont essayer de se différencier des auteurs littéraires, ils mettent en avant l’existence d’une 3eculture, qui se situe entre la culture scientifique et la littérature. Elle prend l’objectivité de la première et la subjectivité de la seconde.